Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

29 mai 2013

Présentation de la 25ème journée: Sélestat - Ivry ; La dernière soirée sélestadienne de Valentin Aman

           

lentin-aman-a-davantage-vibre-aux-performances-de-son-equipe-depuis-le-banc-plutot-que-sur-le-terrain-ou-son-temps-de-jeu-etait-compte-photo-sebastien-riotto

        Le maintien assuré, le SAHB va s’appliquer ce soir (20 h 30) face à Ivry pour sa dernière soirée à domicile à obtenir le meilleur classement possible alors que son pivot, Valentin Aman, disputera son dernier match sous le maillot sélestadien.

    Le moment sera forcément particulier pour ce natif de la région plongé, avant l’âge de sa majorité, dans le grand tourbillon du sport professionnel. C’était le 13 décembre 2008. Cinq mois à peine après avoir fêté ses 17 ans, Valentin Aman est apparu pour la première fois dans le groupe sélestadien. L’avenir semblait alors radieux pour ce membre de l’équipe de France espoir, tout frais sorti de la pouponnière sélestadienne.

À 17 ans chez les pros

Ce grand saut ressemblait à un rêve pour cet enfant de la balle qui a marché dès l’âge de 7 ans sur les traces d’un papa handballeur à Illkirch. Ce gosse à la crinière blonde n’était pas encore totalement façonné pour les rudes joutes de l’élite, mais les perspectives étaient prometteuses. Comme ses premières statistiques qui lui offraient un pourcentage de 87 % de réussite (7 buts pour 8 tirs) à la fin de ses neuf premières apparitions au sein de l’équipe professionnelle. Avec un impressionnant sans faute (4/4) lors d’un match à Chambéry.

Ce brusque passage de la réserve qui évoluait alors en Nationale 2 à la Ligue Nationale, il s’en souvient comme si c’était hier, alors qu’il date de plus de quatre ans déjà. « J’ai encore les images de mon premier match en D1 dans ma tête. Et elles le resteront pour toujours. C’est à Tremblay que tout a commencé. J’étais entré en jeu au cours des cinq dernières minutes. »

Et le premier but est tombé au bout du troisième match. Contre Ivry, l’adversaire de ce soir. « Je n’ai pas oublié la passe que Michal Salami m’a faite pour que je puisse envoyer le ballon au fond. » Il découvrait un nouveau monde et devenait acteur d’une idée qui avait germé dans sa tête lorsqu’il s’asseyait dans les gradins du vieux Cosec de Sélestat. « C’est vers 14 ans que j’ai eu envie de faire carrière dans le handball. »

Mais quatre ans plus tard, il doit déchanter. L’espoir d’être un élément majeur sous le maillot violet s’effiloche au fil de matches passés sur le banc sans entrer en jeu. Troisième pivot derrière Djordje Pesic et Olivier Jung, il voit son temps de jeu réduire. Malgré ses efforts pour exister aux entraînements, on ne lui accorde plus que quelques minutes par ci ou par là. Valentin essaye de les exploiter au maximum avec 28 buts pour 40 tirs (70 %) la saison dernière et 13 sur 17 (76 %) cette année.

« Il s’est toujours battu malgré un faible temps de jeu et a toujours fait les efforts qu’il fallait, même lorsqu’il jouait en équipe réserve , reconnaît volontiers son entraîneur Jean-Luc Le Gall. Mais chez nous il était bloqué. En allant à Pontault-Combault où la concurrence est moindre, il fait un choix intelligent. C’est le bon moment pour lui. Il pourra s’épanouir en ayant davantage de temps de jeu. »

Une chance à saisir

Valentin va donc devoir tirer un trait sur une aventure qu’il aurait aimé poursuivre dans sa région et dans un club où il a vécu de grands moments. « Le public et principalement les supporteurs qui effectuent presque tous les déplacements sont vraiment formidables. Ils vont me manquer, comme beaucoup de mes coéquipiers. Mais c’est ainsi. Il fallait que je trouve un moyen de pouvoir m’exprimer. Pontault-Combault me l’a proposé. C’est une chance que je dois saisir. On m’a confié un rôle majeur dans l’équipe puisque nous serons deux pivots de 91. » Mais avant cela, il a encore deux matches à disputer sous les couleurs violettes en LNH. Dont ce dernier à domicile ce soir contre Ivry. Des adieux qu’il aimerait réussir avant de passer à autre chose.

SÉLESTAT - IVRY ce soir à 20 h 30 au Centre Sportif Intercommunal (CSI).
Salle Germain Spatz.
Arbitres : MM. Mourad Bounouara et Richard Thobie.

Sélestat AHB : 12. Ivezic et 69. Fulop dans les buts. 3. Jung, 5. Petrenko ( cap. ), 6. Pesic, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 17. Salami, 18. Rechal, 20. François-Marie, 68. Eymann. Entraîneur : Le Gall.

US Ivry : 16. Chapon ( cap. ) et 24. Gervelas dans les buts. 4. Loupadiere, 5. S. Simonet, 6. D. Simonet, 7. Lorgeré, 10. Dominikovic, 17. Indjic, 20. Sulc, 25. Bataille, 27. Staigre, 76. Smajilajic, 77. Darras, 91. Zirn. Entr. : Leandri.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 12:12 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,