Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

03 octobre 2013

1/4 de finale coupe de Ligue: Sélestat 29-27 Tremblay; Le retour violet

dans-l-emballage-final-ils-ont-renverse-une-situation-compromise-la-joie-est-d-autant-plus-intense-photo-dna-franck-delhomme

À la faveur d’un superbe retour dans les dix dernières minutes, hier soir face à Tremblay, Sélestat s’est qualifié, comme la saison passée et aux dépens du même adversaire, pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

La belle série se poursuit. Cela fait maintenant deux ans, jour pour jour, que Sélestat n’a plus perdu contre Tremblay. Yuriy Petrenko et ses coéquipiers ont prolongé cette invincibilité hier, se qualifiant pour les quarts de finale d’une compétition dans laquelle ils s’étaient invités au Final Four la saison dernière.

Ivezic et Fulop font le boulot

À treize minutes de la fin, l’affaire semblait pourtant mal embarquée (21-24, 47e ’). Les Tremblaysiens, sans doute motivés par l’idée d’aller chercher un succès pour leur capitaine Rémi Salou, gravement blessé au genou en fin de première période et évacué par les pompiers, avaient ainsi pris le contrôle des opérations à la 41e ’(19-20), eux qui n’avaient fait que courir après le score auparavant.

«Notre première période était plutôt maîtrisée», analysait Jean-Luc Le Gall, le coach sélestadien. Concernés en défense, appliqués en attaque et portés par un excellent Ivezic dans le but, les Violets menaient fort logiquement les débats (10-5, 17e ’). Tremblay, toujours à la recherche de son premier succès cette saison, répliquait (12-11 à la 28e ’ puis 14-12 à la pause), privant les coéquipiers d’Olivier Jung d’une avance plus confortable.

Eymann donnait de la continuité à l’allant violet. L’arrière droit inscrivait deux buts somptueux (un missile à onze mètres suivi d’un lob) et Sélestat continuait de faire la course en tête (17-15, 36e ’). Mais la défense alsacienne perdait alors de sa superbe, l’attaque patinait et les Franciliens faisaient le break (20-23 à la 43e ’puis 21-24 à la 47e ’).

Fulop, l’homme qui ne perd jamais devant Tremblay, relançait alors son équipe grâce à six arrêts en l’espace de dix minutes. Pesic redonnait l’avantage aux siens (25-24, 55e ’). Mais si Tremblay égalisait (26-26, 57e ’), Salami ne tremblait pas sur penalty (28-27, 59e ’) et Eymann parachevait la belle réaction des Violets (29-27).

«On a eu une baisse de régime en seconde période, soulignait Quentin Eymann. Mais on n’a rien lâché. Même si c’est une victoire à l’arraché, on va se rendre à Tremblay plus sereins, samedi en championnat. Personnellement, après trois rencontres durant lesquelles je n’étais pas trop en confiance, ce match me fait du bien.»

Sélestat est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (tout le monde espère le disputer à domicile), a évité une 3e défaite consécutive après les revers contre Nantes et Dunkerque et s’est rassuré avant les rapides retrouvailles avec les Tremblaysiens.

«Je suis très satisfait de la réaction des joueurs, appréciait Jean-Luc Le Gall. On sait que l’on peut revenir, même en comptant trois buts de retard. Globalement, nous avons été plus rigoureux dans le jeu.» L’entraîneur sélestadien sait cependant que la 2e manche, samedi dans le 93, sera tout aussi compliquée. «Tremblay est une belle équipe, mais ses tireurs n’étaient pas en réussite. Ils pourront l’être samedi, c’est ce que je redoute.»

En attendant de résoudre cet éventuel problème, Sélestat a renoué le fil de sa belle histoire en Coupe de la Ligue. Et c’est tant mieux.

Source Dna par Simon Giovannini

Posté par fredgo à 12:10 - 03b) Coupe de la Ligue - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,