Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

15 avril 2013

Après Sélestat 28 – 35 Toulouse: Rappel à l’ordre

l-audace-du-jeune-ailier-droit-xavier-rechal-a-ete-recompensee-par-deux-buts-et-un-match-plein-photo-dna-franck-delhomme

En s’inclinant à domicile contre Toulouse (28-35), Sélestat a brûlé un joker dans la course au maintien. Il en reste heureusement d’autres aux Violets, conscients qu’ils devront élever leur niveau de jeu lors des prochaines échéances.

Il fallait bien que la série s’arrête un jour. Jamais depuis leur retour en D1 les Sélestadiens ne s’étaient inclinés à domicile contre un adversaire moins bien classé. « Mais ce Toulouse-là n’est pas à sa place au classement. L’équipe que nous avons affrontée samedi nous est supérieure », souffle Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur alsacien.

C’est une évidence, ce Fenix new-look ne ressemble en rien à celle que les Violets avaient battue lors du match aller sur les bords de la Garonne.

Vasilakis change la donne

Fin décembre, Jérôme Fernandez revenait tout juste de blessure et le Grec Alexandros Vasilakis était encore loin de la ville rose. En inscrivant 21 buts, les deux arrières ont été les bourreaux des coéquipiers de Yuriy Petrenko.

« Ce que je regrette, c’est que nous n’avons pas pris la mesure de l’adversaire, analyse Jean-Luc Le Gall. C’est la première raison de notre échec. On n’avait pas la bonne image de Toulouse. Je pense que c’est un adversaire qui ne nous a pas fait assez peur. »

« Ce n’était pas arrivé depuis des lustres »

Il n’a fallu qu’un seul match à Vasilakis pour montrer qu’il pouvait terroriser toutes les défenses de LNH. « Leur nouveau joueur change la donne », confirme Jean-Luc Le Gall. Avec lui, Toulouse est déjà devenue une équipe beaucoup plus complète et équilibrée. Une équipe qui n’a pas manqué de poser d’insolubles problèmes à Sélestat, les 21 buts encaissés en première période étant là pour en témoigner.

C’est d’ailleurs quand les Violets ont resserré la garde durant les quinze premières minutes de la seconde période qu’ils sont revenus dans le sillage des Toulousains (22-23, 40e ). Mais le talent du trio Fernandez-Vasilakis-Zvizej (28 buts à eux trois) a fait la différence.

« Nous avons déjà battu des équipes supérieures, mais nous n’étions pas suffisamment prêts pour cela contre Toulouse, insiste le coach. Nous n’avons pas été la hauteur de ce que nous sommes capables de faire. Il aurait fallu réaliser un grand match pour s’imposer contre ce Toulouse-là. »

La copie moyenne rendue par les coéquipiers de Djordje Pesic a logiquement été mal notée. « Ce n’était pas arrivé depuis des lustres à domicile. Et cela ne doit plus arriver d’ici la fin de la saison. Si c’est le cas, le maintien ne sera pas loin. »

Mais si l’écart s’est considérablement réduit lors de cette 20e journée (trois points seulement séparent le 8e , Sélestat, du 13e et premier relégable, Créteil), il n’y a pas encore le feu dans la maison violette. Ce revers constitue néanmoins un rappel à l’ordre pour des Violets qui vont devoir faire le dos rond dans les semaines à venir.

« Le travail n’est pas terminé »

Car avant de recevoir Créteil et Ivry (les 18 et 29 mai), deux rendez-vous assurément décisifs, le Sélestat Alsace Handball va affronter trois membres du Top 6 : Montpellier (3e ), Saint-Raphaël (6e ) et Nantes (4e ). « C’est sûr que cette défaite va nous rajouter de la pression », consent Jean-Luc Le Gall.

Les Sélestadiens ont mal négocié le virage toulousain. Mais leur marge de manœuvre sur leurs concurrents reste réelle. « Ce match contre Toulouse, s’il ne remet pas en question ce que nous sommes capables de faire, aura le mérite de nous piquer à vif, de nous vexer. »

La piqûre de rappel n’était sans doute pas nécessaire pour des Violets dont la moindre des qualités est de toujours savoir garder les pieds sur terre : « Le travail n’est pas terminé ».

Source DNA

Posté par fredgo à 12:07 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 décembre 2012

Résultat de la 13ème journée: Sélestat et Cesson, la très bonne affaire !

 

Obrad opposé à J Fernandez Source Fenix HB

Ce mercredi soir, il y aura eu des matchs accrochés avec trois victoires d’un petit but acquises par Cesson-Rennes, Sélestat et le PSG et d’autres plus démonstratives obtenues par Saint-Raphaël, Dunkerque et Nantes. Partout une très belle dernière journée de la phase aller avant le clasico de ce jeudi !

Toulouse 31–32 Sélestat
Entre deux équipes au classement et à la forme du moment quasi-semblable, c’est Sélestat qui a le mieux négocié cette rencontre, l’emportant avec la manière. Dominant son adversaire du début à la fin, le SAHB a toutefois eu peur jusqu’au bout, puisque Toulouse a infligé un 4-0 en fin de match pour finalement venir mourir à une longueur de son adversaire. Les récents demi-finalistes de la Coupe de la Ligue avaient pris dès le début les devants (5-6 à la 12). Et tandis que Daouda Karabaoué tenait la baraque, Toulouse se montrait trop emprunté offensivement pour espérer renverser la tendance (13-16 à la 30). Avec un Podsiadlo proche de son rythme de croisière (7 buts, en photo), les Alsaciens maintenaient leur rythme effréné jusqu’au bout (21-24 à la 46), pour l’emporter d’une courte tête et confirmer leur bonne première partie de saison.

Ivry 25-26 Cesson-Rennes
Dans cette rencontre entre deux formations qui avaient à cœur de repartir de l’avant après trois revers de rang, c’est Cesson-Rennes qui a le mieux géré la fin de match pour s’adjuger un bon bol d’air ... 

Saint-Raphaël 31-25 Billère
Face à la lanterne rouge du championnat, Saint-Raphaël a fait le travail, remportant son  7ème succès lors des 8 dernières rencontres. Emmenés par le prolifique Raphaël Caucheteux ...

Tremblay 26–27 Paris
Tremblay a été à quelques secondes d’être la première équipe à tenir en échec l’ogre parisien en championnat. Mais un but de Nicolas Claire et d’une dernière attaque séquano-dyonisienne mal négociée sont venus ...

Aix 23–31 Dunkerque
Dunkerque avait conscience que son déplacement chez le relégable Aix serait loin d’être une partie de plaisir. Les vainqueurs de la Coupe de la Ligue ont dû en effet cravacher pendant une mi-temps pour ensuite prendre ...

Nantes 39–32 Créteil
Après sa belle tenue à Coubertin il y a une semaine face au PSG, Nantes a confirmé ses bonnes dispositions actuelles en venant à bout de Créteil, au terme d’un match ...

Le classement ici

Source LNH

Posté par fredgo à 12:52 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2012

Volet 08/14 : Toulouse

 Fenix_Toulouse
Fenix Toulouse Handball

Sa ville:

Toulouse_Omnibus_1881

     Toulouse (en occitan Tolosa) est une commune du Sud-Ouest de la France, chef-lieu du département de la Haute-Garonne et de la région Midi-Pyrénées.
   
Avec 439 553 habitants, elle est la quatrième commune la plus peuplée de France. 
   Ville à l'architecture caractéristique, Toulouse est surnommée la « ville rose » en raison de la couleur du matériau de construction traditionnel local, la brique de terre cuite.
     Berceau de la firme Airbus, Toulouse est une technopole européenne qui regroupe de nombreuses industries de pointe en matière d'aéronautique, d'informatique et de spatial, ainsi que de nombreux instituts de recherche.
    C'est également une ville étudiante, la quatrième de France en 2007-2008 avec environ 93 000 étudiants, dotée d'équipements culturels de prestige.
   La ville est classée Grands sites de Midi-Pyrénées et selon L'Express, Toulouse était la ville la plus dynamique de France en 2009.

Population à Toulouse: 440 000 habitants

Son club, son histoire:
        Seul représentant du hand masculin de haut niveau dans le grand sud-ouest, le TOULOUSE HANDBALL se défend par ailleurs d’être le premier club de l’agglomération toulousaine de sport de salle.
        Derrière les intouchables Stade Toulousain et TFC, le TOULOUSE HANDBALL offre à ses partenaires un environnement économique convivial à taille humaine, fruit d’une riche histoire...
Résolument ancré dans l’histoire et l’économie locale depuis sa création, le handball fit son apparition grâce aux établissements aéronautiques toulousains en 1964 sous l’appellation ASEAT.
Par la suite, le club s’est successivement nommé Stade Toulousain, Sporting Toulouse 31 puis Spacer’s avant de devenir le Toulouse Union Handball en 2004. Le virage professionnel a définitivement été pris en 2006 avec la création d’une Société Anonyme Sportive Professionnelle (SASP) s’appelant le Toulouse Handball.
         Evoluant parmi l’élite du handball hexagonal depuis 1995, le club a su se forger au cours de son histoire un solide palmarès :
- Champion de France Nationale 2 (1982, 1991)
- Vainqueur de la Coupe de France (1998)
- Finaliste de la Coupe de France (1999)
- Participations en coupe d’Europe (1999, 2004)

De nombreux joueurs de l’équipe de France A ont porté les couleurs de Toulouse :
Philippe DEBUREAU : Médaillé de bronze au JO de Barcelone 1992
Frédéric PEREZ : Médaillé de bronze au JO de Barcelone 1992
Jérôme FERNANDEZ : Champion du monde 2001 et 2009 et Champion d’Europe 2006 et 2010, Champion Olympique 2008
Bruno MARTINI : Double Champion du monde 1995 et 2001
Stéphane PLANTIN : Champion du monde 2001
Christophe KEMPE : Champion d’Europe 2006, Champion Olympique 2008, Champion du Monde 2009
Yohann PLOQUIN : Champion d’Europe 2006
Cédric SORHAINDO : Champion du Monde 2009, Champion d'Europe 2010
Daouda KARABOUE : Champion du Monde 2009, Champion d'Europe 2006 et 2010, Champion Olympique en 2008
 Claude ONESTA a évolué comme joueur puis comme entraîneur du Toulouse handball avant de rejoindre la direction de l’équipe de France.

        Depuis le 16 juin 2011, le club a changé de nom et se nomme désormais le Fenix (dérivation du Phoenix qui s'écrit Fénis en occitan ) Toulouse handball. Les couleurs seront désormais le bleu clair et orange.

Son palmarès:
Champion de France :
Champion : -
Meilleure place : 3eme saison 1997/1998

Coupe de France
Vainqueur : 1998
Finaliste : 1999
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Meilleure place: Quart de finale 2010/2011

Sa saison dernière:
6e place au classement, 24 points
11 victoires, 2 nuls, 13 défaites
Buts marqués : 718 (7e)
Buts encaissés : 730 (10e)

Ses transferts:
Les départsJ. Roby (Limoges)
Les arrivées : R. Feliho (Nantes) M. Zvizej (Silkeborg)

Joueurs clefs: J Fernandez ( Arr gauche Int), D Karaboue (Gardien Int.), Anouar Ayed (Ailier Gauche), Miha Zvizej (pivot)...

Anciens violets jouant à Toulouse:  Rock Feliho ( de 2000 à 2004)

Meilleur Eval de la saison passée Anouar Ayed (Eval 9.1, 9ème LNH)

Meilleur buteur de la saison passée: Jerome Fernandez (157 buts, 3ème LNH)

Ses ambitions:    
      On prend les même et on recommence.  Il faut dire que le parcours des fenix a globalement été bon surtout en fin de saison. Le club Toulousain a donc décidé de faire dans la continuité en ajoutant deux joueurs de poids avec la venue de l'ancien Sélestadien Rock Feliho et de l'international slovène Miha Zvizej. Deux joueurs destinés principalement à renforcer la défense du fénix pas toujours à son aise ces derniers temps.

Classement estimé: Entre la 6ème et 10ème place
   
Site du club: http://www.toulousehandball.com/site/

D1 Toulouse FenixSes supporters: Les occitants

Sa Mascotte : Fenix

Sa salle:(4200 places)
Palais Des Sports André Brouat
3, Rue Pierre Laplace
31000 Toulouse

Distance de Sélestat: 924 km ( 9h00 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     8ème journée  12/11/11 Toulouse / Sélestat
Match retour: 14ème journée  04/02/12   Sélestat / Toulouse

Dernier rencontre: Championnat LNH le 14/02/09 : Sélestat 25 - 23 Toulouse

Posté par fredgo à 00:35 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,