Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

31 mai 2013

Les -18 ans de Sélestat : Final Four ce week-end à Pau; Rois de France ?

rois-de-france

      Les -18 ans du Sélestat Alsace Handball, qualifiés pour le Final Four du championnat de France, ce week-end à Pau, veulent apporter au club un deuxième titre après celui décroché en 2008 par la génération Aman-Eymann.

     On ne les attendait sans doute pas là, mais les Sélestadiens ont toujours cru en eux et en leurs chances d’atteindre le Final Four. Et les voilà plus que jamais en lice pour le titre de champion de France des -18 ans (joueurs nés en 1995, 1996 et 1997).

« La formation reste l’objectif numéro 1, même si on veut être champion de France »

     La saison dernière, avec un effectif très jeune, s’était soldée par une 36e place. Ce qui n’avait pas empêché Jean-Brice Gaillard, l’entraîneur violet, d’affirmer très vite ses ambitions pour l’exercice 2012-2013 : « Après notre dernier match l’an passé contre Dunkerque, j’avais dit aux joueurs que l’on serait au Final Four et que j’avais envie d’être champion de France ».

    Le message est (bien) passé puisque les coéquipiers de William Trindade sont aujourd’hui à deux marches – certes les plus hautes – du Graal. Et ils espèrent marcher dans les traces de Maxime Duchêne, Valentin Aman, Quentin Eymann et consorts, sacrés en 2008.

     « C’est très bien d’être qualifié pour le Final Four, souffle Jean-Brice Gaillard, satisfait, mais pas rassasié. Nous avons eu un parcours difficile car il a fallu s’extraire de deux phases de poules relevées. »

les-moins-de-18-ans-de-selestat-participeront-aux-demi-finales-du-championnat-de-france-a-pau-photo-dr

L’appétit venant en gagnant, Sélestat rêve désormais en grand après avoir éliminé Villeurbanne en 8e de finale et Montpellier en quart.

     « La formation reste l’objectif numéro 1, rappelle le coach sélestadien. Les cinq joueurs en dernière année -18 ans joueront tous la saison prochaine en championnat de France (en N1, N2 ou N3, ndlr). Cela m’importe plus que le titre de champion, même si on veut évidemment l’obtenir. On va à Pau pour battre Dunkerque en demi-finale. On verra ensuite… »

      Portés par ses leaders – l’arrière droit Yannis Lenne, l’arrière gauche Nicolas Schneider et le gardien Julien Meyer, qui évolueront la saison prochaine en N1 avec la réserve –, les Violets présentent assurément autant d’atouts que les trois autres demi-finalistes : Dunkerque, Nîmes (entraîné par un certain Marc Wiltberger) et Créteil, « le grand favori ».

Jean-Brice Gaillard y croit, comme il croyait déjà fermement en début de saison que son équipe serait du rendez-vous palois. Après avoir triomphé sur la scène régionale (vainqueurs de la Coupe du Bas-Rhin et de la Coupe d’Alsace), les Sélestadiens veulent maintenant s’installer tout en haut de l’Hexagone…

Demi-finales:
 Samedi à Pau

  • Sélestat – Dunkerque 
  • Créteil – Nîmes.

Finale et match pour la 3èm place:
(Dimanche)

Source Dna
par Simon Giovannini