Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

07 juillet 2011

Tongs et pantacourt pour Thierry Omeyer

meme_en_vacances_chez_lui_a_cernay_thierry_omeyer_ne_reste_jamais_tres_loin_d_un_ballon_de_hand_pPrésent à Cernay pour encadrer un stage qui porte son nom, le gardien de l’équipe de France de handball et de Kiel Thierry Omeyer a profité de son passage pour évoquer la saison écoulée et parler de celle qui se profile. Avec en point d’orgue, les Jeux Olympiques de Londres en août 2012.

Bronzé comme il se doit, en tongs et pantacourt, c’est un Thierry Omeyer décontracté, mais en pleine forme, qui s’est présenté hier soir au Complexe sportif de Cernay en marge du stage à son nom qui vient de voir le jour : « Ce n’est pas naturel, je rentre de vacances, sourit-il. Faire quelque chose pour les jeunes, là où j’ai commencé, dans cette salle qui mon nom, c’est quelque chose qui me tenait à cœur, lâche sobrement celui qui restera pour beaucoup le meilleur gardien du monde de tous les temps. Et même si je suis en vacances et que j’ai mille trucs à faire à droite et à gauche, il me semblait évident d’être présent sur le stage et de rencontrer régulièrement les jeunes qui y participent. »

Stage_TitiDepuis dimanche soir, les 77 inscrits au 1 er stage Thierry Omeyer ont pu approcher de près, de très près même, leur idole, celui qui, pour eux, incarne à la perfection un sport qui ne cesse de grandir au rythme des résultats époustouflants de l’équipe de France : « Ils sont contents de me voir, certains étaient même un peu impressionnés, poursuit presque gêné « Titi » . Mais c’était au début, le temps qu’ils prennent leurs marques. Maintenant, ça va, et ça commence même à chahuter pas mal le soir dans l’internat du lycée du bâtiment. »

Jusqu’à samedi, ils côtoieront ce Thierry Omeyer qui a tout gagné, en club comme en équipe nationale, mais qui a toujours le même appétit : « La saison qui vient de s’écouler a été parfaite avec l’équipe de France et ce 4 e titre mondial. Avec Kiel, ça a été un peu plus compliqué. Ce n’est pas évident de perdre son titre après six ans de suprématie, mais on savait que la série prendrait fin et Hambourg a mérité sa victoire finale. Et la Ligue des champions nous a également échappé, on est tombé contre le vainqueur (Barcelone) en quart de finale. Il y a des années comme ça. Mais ce n’est pas une mauvaise saison (Kiel a remporté la Coupe d’Allemagne et le Super Globe face à Ciudad Real) et on s’est déjà fixé comme objectif de reconquérir l’un de ces deux titres. Ma préférence ? La Ligue des champions, c’est la plus belle des compétitions ! »

Depuis les Jeux Olympiques de Pékin, l’équipe de France, emmenée par des « Experts » au sommet de leur art, vit dans une dimension à part. Celle où l’échec n’a plus sa place, où la victoire est l’unique leitmotiv. Et Thierry Omeyer le sait : « Malgré l’accumulation des victoires, notre motivation est toujours la même et on veut perpétuer cette domination. 2012 est une année à gros objectifs pour nous. On reste sur quatre victoires majeures consécutives et si on peut en ajouter une 5 e(l’Euro en Serbie en janvier 2012) voire une 6 e (aux JO de Londres), on ne va pas s’en priver. Surtout que depuis deux-trois ans, on sent un engouement autour de l’équipe de France et c’est très bien pour notre sport. Ce qu’on fait avec les « Experts » permet aussi au handball de se développer encore plus. »

Épouvantail par excellence des grandes compétitions, l’équipe de France attire pourtant toujours autant de sympathie : « C’est vrai qu’après tant d’années de règne, on aurait pu craindre une baisse de notre cote de popularité. Mais on a une image qui plaît au public, même à l’étranger. Bon, beaucoup espéraient voir le Danemark gagner au dernier Mondial parce que ça fait du bien de changer de temps en temps. On n’aime pas les équipes qui dominent sur le long terme. Mais on n’a jamais senti de jalousie à notre égard, plutôt du respect. Car dans le sport, à la fin, c’est souvent la meilleure équipe qui gagne. »

Et au vu de l’envie qui anime le Cernéen, on peut être rassuré : l’équipe de France a encore de beaux mois devant elle.

Marc Calogero
Source L'Alsace
 

Posté par fredgo à 12:24 - 11c) Des nouvelles de nos anciens violets - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire