Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

21 novembre 2015

Vu du côté de Cherbourg 23-21 Sélestat; Le divin chauve, bourreau des violets...

Protégés par leur divin chauve, Laszlo Fulop, les Cherbourgeois glanent un succès très précieux contre une vaillante équipe de Sélestat.

pour-defaire-selestat-la-parole-etait-la-defense

Une lutte, un affrontement, un combat. On avait beau le savoir, le choc Cherbourg - Sélestat n'en était pas moins impressionnant. Sébastien Leriche, le coach de la JSC avait prévenu. Sélestat est une des meilleures équipes du championnat en termes de densité physique. Difficile de lui donner tort tant la rencontre a montré pourquoi ces deux équipes sont les meilleures défenses du championnat. Dès l'entame de match les Cherbourgeois étaient mis sous pression par les visiteurs qui ont vite mené de deux buts. Une petite piqûre pour se mettre au diapason. Et le show défensif a commencé. Par l'ancien de Sélestat, Laszlo Fulop d'abord, dix arrêts en première période. Sur sa lancée de sa performance contre Angers, le Hongrois a sorti plusieurs arrêts dans les dix premières minutes. Hormis une erreur de relance sur Calandre, il a encore montré qu'il était de retour à son meilleur niveau. Et ne s'est pas gêné pour le montrer à son ancien entraîneur.

Face au jeu de possession de Sélestat, peut-être statique parfois, la JSC a essayé de vite se projeter vers l'avant. Se projeter ou s'empaler, c'est selon. Le demi-centre Baptiste Calandre bien bloqué par les gros gabarits adverses, comme Gregory Martin, la solution est parfois venue de tirs rasants qui ont surpris les visiteurs. En face la vivacité de Gaudin a posé de nombreux problèmes à la défense cherbourgeoise en libérant des fenêtres de tir pour Kosta Savic. La conséquence de ce mano a mano a été un premier acte très accrochéavec peu de buts (9-9). Situation que n'ont pas débloquée les quelques exclusions temporaires (Massard pour Cherbourg, Martin et Savic pour Sélestat).

Le jeu s'est enfin débridé en début de deuxième période avec un match dans le match : Fulop-Meyer. L'ancien contre l'espoir. Tandis que Fulop maintenait le navire à flot, Meyer empêchait Cherbourg de capitaliser tous ces arrêts. Alors que Cherbourg semblait plier sous la puissance alsacienne, l'éclair est sorti du banc, bien aidé par la deuxième exclusion temporaire de Grégory Martin. Sur l'aile droite, Soudani redonnait l'avantage aux siens de deux tirs piqués (44'), chauffant la salle à blanc. Doudeau lui emboîtait le pas et le doute s'est installé dans les têtes sélestadiennes. Cherbourg venait de trouver le point faible : les ailes. Par un jeu rapide, les hommes de Sébastien Leriche ont trouvé constamment le tir en écartant, creusant l'écart de trois points à la 47e minute. Insuffisant, Sélestat recollait six minutes plus tard. Dans une fin de match sur le fil de rasoir, Cherbourg est allée l'emporter de justesse.

Source Ouest France

Posté par fredgo à 09:51 - 02) Championnat PRO D2 2015/16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire