Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

09 février 2015

Sélestat compte ses blessés

 

arton23

Alors que Cristian Ghita s’est fait opéré du pouce récemment et devrait être absent au moins 2 mois, le SAHB a enregistré 2 nouvelles blessures ce week-end en Coupe de France. Dur.           

Si Sélestat a ramené la victoire une victoire de Saran en 16e de finale de la Coupe de France, les Alsaciens ont payé un lourd tribut de ce déplacement. En effet, l’arrière gauche slovène Igor Vujic, qui revenait d’une longue absence s’est blessé au mollet tandis que l’ailier droit Florent Joli s’est donné une entorse à la cheville. Le premier ne connaît pas encore la durée de son absence, no le mal dont il souffre vraiment mais une déchirure est envisagée. Pour le second, un ou deux semaines de convalescence devraient suffire à son rétablissement. Christian Gaudin va devoir bien gérer ses troupes lors de son déplacement à Chambéry pour le compte de la 15e journée de D1.

Source Lnh

 

Posté par fredgo à 18:27 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2014

Infirmerie: Fracture du pouce pour François-Marie

  

François-Marie-Sélestat2

C’est un coup dur pour Sélestat : son arrière droit Jordan François-Marie s’est fracturé le pouce samedi à l’entraînement et devrait être indisponible pendant plusieurs semaines. Le SAHB n’avait vraiment pas besoin de cela.

A la lutte pour le maintien depuis le début de saison, avec une éclaircie cette semaine suite à son succès à Tremblay (23-25), le SAHB perd l’un de ses joueurs sur la base arrière pour plusieurs semaines. Jordan François-Marie s’est en effet fracturé le pouce samedi matin lors de l’entraînement.

Le jeune joueur de 24 ans s’est notamment distingué cette saison contre Saint-Raphaël (4/4), ou encore Créteil (4/7). Le roumain Cristian Ghita devra donc occuper seul le poste d’arrière droit pour les prochains matches des alsaciens, à commencer par la réception de Toulouse mercredi.

Source Handzone

Nous lui souhaitons un bon rétablissement...

Posté par fredgo à 19:30 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2013

Avant Sélestat - Montpellier: Après Thierry Omeyer, Tej sera aussi absent contre Sélestat

touche-au-mollet-le-pivot-de-montpellier-issam-tej-manquera-aussi-ses-retrouvailles-avec-selestat-archives-denis-werwer

Les deux anciens de Sélestat ne seront pas au Rhenus dimanche face à leur ancienne équipe.

Décidément les ex-Sélestadiens de Montpellier ne sont pas vernis par les circonstances à l’approche du match contre leur ancien club, ce dimanche à 16 h au Rhenus Sport à Strasbourg. Après Thierry Omeyer, contraint de se faire opérer d’une blessure au coude gauche, jeudi, Issam Tej a été, à son tour, obligé de renoncer au voyage en Alsace. Le pivot de l’équipe de Tunisie n’est pas remis d’une blessure au mollet contractée lors du match de la semaine dernière contre Cesson et ne pourra pas tenir sa place.

L’équipe de Patrice Canayer se déplacera donc sans deux éléments majeurs de son équipe. « C’est d’autant plus gênant que Thierry et Issam étaient deux des joueurs les plus en forme depuis le début de la saison. C’est un gros handicap et c’est regrettable pour Thierry qui se faisait un plaisir de revenir jouer en Alsace. » Le forfait du gardien de l’équipe de France n’ouvre néanmoins pas la porte au retour du deuxième portier alsacien de Montpellier. « Mickael Robin qui vient à peine de reprendre l’entraînement cette semaine n’est pas encore en mesure de disputer un match de D1 , estime son coach. Le jeune Kevin Menard secondera Arnaud Siffert à Strasbourg. »

Aussi contrariants qu’ils soient, ces deux gros forfaits ne doivent pas empêcher la machine montpelliéraine de se remettre sur de bons rails après deux défaites consécutives, chose plutôt rare chez l’ancien champion de France. « Ces deux revers nous ont marqués, le premier face à Paris moins que le second contre Cesson qui a montré beaucoup plus d’envie. Nous avons plein de choses à nous faire pardonner et il est temps de retrouver le chemin de la victoire, estime le manager général du MAHB. L’équipe a des qualités. Elle doit désormais le démontrer sur le terrain en faisant preuve d’engagement et de volonté. L’an dernier nous avons été secoués pendant tout le match par Sélestat. Quand on voit les résultats actuels en championnat, on se rend compte que chaque équipe peut battre tout le monde. Il nous fait désormais écrire notre histoire et ne pas nous reposer sur notre palmarès. »

Source L'ALsace

 

Posté par fredgo à 14:50 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 octobre 2013

Thierry Omeyer, blessé, ne sera pas au Rhenus dimanche pour affronter Sélestat

l-ancien-violet-mickael-robin-qui-a-repris-l-entrainement-depuis-dix-jours-se-dit-pret-a-faire-son-retour-dimanche-contre-selestat-photo-le-midi-libre

Le malheur des uns…

Il se faisait une joie de revenir au Rhenus pour affronter son club formateur. Thierry Omeyer va manquer les trois prochains mois en raison d’une blessure au coude et va rater ces retrouvailles très attendues. Mickaël Robin, l’autre gardien alsacien de Montpellier, pourrait bien revenir plus tôt que prévu dans le jeu.

On l’avait rencontré ce lundi sous le soleil de Montpellier, franchement enthousiaste à l’idée de retrouver Sélestat, son club formateur, et le Rhenus, où il a si souvent brillé lors de l’EuroTournoi.

Robin : « Je suis à la disposition de l’équipe »

« Je me réjouis vraiment de revenir en Alsace, au Rhenus. J’ai toujours suivi le parcours de Sélestat. Je reste très attaché au club. J’y ai joué, mon frère (Christian, ndlr) en est le directeur sportif. Pour toutes ces raisons, ce match est forcément spécial », confiait ainsi le gardien alsacien.

« Sur le terrain, je vais tout faire pour aider mon équipe à gagner. Mais pour tous les autres, je serai supporter de Sélestat », avait-il ajouté, heureux d’avoir repris le fil de son aventure montpelliéraine.

Mais ça, c’était lundi. Avant que la mauvaise nouvelle apprise hier ne vienne empêcher ces retrouvailles tant attendues. Blessé – ce qui ne lui est pas arrivé très souvent durant sa carrière – au coude (désinsertion du biceps brachial), “Titi” sera opéré aujourd’hui.

L’indisponibilité du double champion olympique est estimée à trois mois, mettant ainsi en cause sa participation au prochain Euro, du 12 au 26 janvier au Danemark.

L’équipe de France n’avait pas besoin de cette tuile. Montpellier, en perte de vitesse après deux défaites consécutives en championnat contre le PSG et Cesson, non plus. La perte, même temporaire, de l’ancien Sélestadien laisse un grand vide dans l’Hérault.

Mais un gardien alsacien peut en cacher un autre. Et, pour rester dans les dictons, le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres.

Mickaël Robin, lui aussi formé du côté de la maison violette, a repris l’entraînement il y a dix jours, quatre mois après un accident de scooter et une fracture ouverte de la cheville.

« Je m’en suis très bien sorti. Cela aurait pu être bien plus grave. Les sensations sont bonnes, je n’ai plus aucune douleur », explique le gardien de Montpellier, dont l’indisponibilité avait poussé son club à engager Arnaud Siffert afin d’épauler Thierry Omeyer.

« Ça m’embête vraiment pour lui »

Mickaël Robin le sait, la blessure de son compère alsacien va faciliter son retour à la compétition. « Dans un futur proche, c’est une “bonne” nouvelle pour moi, souffle-t-il sans s’en réjouir. Ça m’embête vraiment pour lui. Je sais que ce sont des périodes pas faciles à vivre. Aujourd’hui une place se libère pour moi, mais j’espérais que les choses se fassent dans un autre contexte. »

En mai 2011, l’ancien de la SP Neuhof avait déjà été victime d’un… accident de scooter – « Les deux fois je n’étais pas responsable, mais le deux-roues, c’est fini ! ». “Mika” avait rongé son frein pendant six mois. « J’ai passé du temps en tribunes à regarder mes potes jouer… »

Un objectif après l’autre

Il ne devrait cette fois manquer qu’une poignée de matches. Car il espère vite revenir au jeu. « J’ai le feu vert médical pour jouer, indique-t-il. Il était prévu que je reprenne avec la réserve, en N1, ce week-end. »

La blessure de Thierry Omeyer pourrait-elle changer la donne ? Mickaël Robin ne serait pas contre, bien au contraire. « C’est au staff de décider. Si Patrice (Canayer, le coach, ndlr) a besoin de moi, je suis à la disposition de l’équipe. »

Montpellier prendra-t-il le risque de l’aligner dès dimanche au Rhenus ou fera-t-il appel à l’habituel titulaire de la réserve, Kévin Mesnard, 20 ans, né à… Strasbourg (*) ?

La réponse ne devrait pas tarder à être connue. Mickaël Robin, lui, se dit prêt à replonger dans le grand bain.

« J’ai envie !, lance-t-il. Et puis reprendre face à Sélestat, au Rhenus, face à certains de mes anciens coéquipiers, devant le public violet, ce serait sympa. Beaucoup de choses ont changé depuis mon départ (en 2008) , mais le club ne cesse de progresser. Et c’est une équipe qui joue plutôt bien. »

“Mika”, qui arrive en fin de contrat, sait qu’il va débuter une saison importante pour son avenir. « Je me fixe un objectif après l’autre, avance-t-il. J’ai atteint le premier. Le deuxième, c’est d’être performant. C’est à moi de montrer que je suis à nouveau là. »

La date n’est pas encore connue, mais Thierry Omeyer et Mickaël Robin ne manqueront assurément pas d’être associés cette saison dans le but de Montpellier pour former un duo 100% alsacien.

(*) Montpellier a aussi qualifié cette semaine le jeune gardien Ludovic Fabregas, 17 ans.

Source Dna

Posté par fredgo à 12:25 - 20) La saison 2013/14 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 septembre 2012

Salami est de retour, un an après !

    

michal-salami-a-montre-lors-des-matches-de-preparation-que-sa-blessure-au-genou-n-etait-plus-qu-un-l

Presque un an jour pour jour après sa grave blessure au genou, l’ailier gauche sélestadien Michal Salami va refouler les parquets de LNH, prêt à reprendre sa marche en avant.

Michal Salami a dû apprendre à prendre son mal en patience. Auteur d’un début de saison 2011-2012 tonitruant (12 buts en deux matches), l’ailier gauche violet est stoppé dans son élan, le 17 septembre à Tremblay. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou, le Polonais voit sa saison terminée sitôt commencée.

« C’est difficile de ne pas pouvoir toucher le ballon »

   « C’était ma première grosse blessure, explique-t-il. C’était vraiment dur, surtout au début. » Le sentiment de manque ne tarde pas à l’envahir, comme n’importe quel sportif contraint et forcé à squatter la salle de soins. « C’est difficile de ne pas pouvoir toucher le ballon, de ne plus être avec l’équipe et de ne pas pouvoir aider ses coéquipiers. »
   Le bon déroulement de sa rééducation lui redonne le sourire et l’espoir de retrouver les terrains avant la fin du championnat. Ce n’est finalement pas en D1 que Michal Salami a effectué son retour à la compétition, mais à Dieulouard, le 12 mai dernier, avec une réserve violette qui allait assurer la montée en Nationale 1 ce soir-là.

Sans aucune appréhension

   « J’avais un peu peur avant ce match, avoue-t-il. Mais tout s’est bien passé. Depuis, je ne pense plus à mon genou quand je rentre sur le terrain. »
   Demain soir face à Nantes, un an presque jour pour jour après sa blessure, le Sélestadien va enfin refouler les parquets de LNH. Sans aucune appréhension. « Je me sens bien, à 100%. Les matches de préparation se sont bien déroulés. »
Michal Salami ne pense plus qu’à reprendre le fil de sa carrière et retrouver une LNH en plein essor. « Le niveau a augmenté, toutes les équipes ont effectué un gros recrutement. Ce championnat va être intéressant », estime celui qui s’apprête à croiser les meilleurs ailiers de France, Luc Abalo en tête.

La sélection polonaise en ligne de mire

   Le Sélestadien nourrit également un objectif plus personnel : retrouver la sélection polonaise. « C’était mon but en début de saison dernière avant ma blessure. C’est toujours dans un coin de ma tête. Cela dépendra de mes prestations. » Il lui faudra bien entendu pour cela briller sur les parquets de l’Hexagone sous le maillot violet.
   S’il a manqué la quasi-totalité du championnat la saison dernière, l’ancien de Kielce ne se considère pas comme une recrue. « J’entame ma sixième saison à Sélestat », souffle le joueur de 30 ans dans un large sourire.
   Sa longue indisponibilité aura permis à Kevin Beretta de se révéler. Avec le retour de Michal Salami, Sélestat dispose aujourd’hui d’un des meilleurs duos de D1 au poste d’ailier gauche. Ce ne sera pas de trop dans ce championnat de plus en plus haut de gamme…

Source Dna

Posté par fredgo à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 février 2012

Michal Salami entrevoit le bout du tunnel

     apres-quatre-mois-d-absence-des-terrains-michal-salami-est-impatient-de-retrouver-ses-coequipiers

        L’ailier de Sélestat, victime d’une rupture des ligaments croisés en septembre, entame la dernière ligne droite de sa rééducation qui devrait lui permettre de disputer les cinq derniers matches de la saison.

Dimanche dernier, Michal Salami s’est levé de bonne heure pour prendre la route vers Paris. Depuis sa grave blessure survenue dès le premier déplacement du SAHB, à Tremblay le 17 septembre, l’ailier gauche de Sélestat n’avait plus assisté à aucun match de son équipe à l’extérieur. Cinq mois plus tard, c’est à Créteil qu’il a renoué avec les sensations des matches à l’extérieur. « Ce match était une échéance importante pour l’équipe. Et puis ça me permet de chasser la monotonie des dimanches à la maison en allant encourager l’équipe, en sentant l’atmosphère ». Au fur et à mesure que l’heure du coup d’envoi se rapproche, Michal Salami entre dans le match. « Je ressens la même tension que si je jouais. »

Mais malheureusement pour lui et pour son club, l’ex-international polonais est privé de son passe-temps préféré. Depuis que son genou gauche a tourné sur une contre-attaque à la 20 e minute du deuxième match de la saison. Celle du retour en D1 dont il a été l’un des grands artisans.

Le verdict était implacable : rupture des ligaments croisés. « Je n’y ai pas cru sur le coup car je n’avais pas de douleurs. J’étais même prêt à remonter sur le parquet en deuxième mi-temps. »

C’est le lendemain qu’il prend conscient de la gravité de la blessure. Quand son genou a doublé de volume. Il lui a encore fallu patienter trois semaines avant de passer sur la table d’opération. Autant de temps perdu dans sa course contre la montre pour rejouer avant la fin de la saison, fin mai.

Quatre mois plus tard, il arrive bientôt au bout de sa longue convalescence. « J’ai déjà un mois de musculation de la cuisse derrière moi. Les deux centimètres et demi qui avaient fondu après l’opération sont de nouveau là. Je suis en bonne forme et je fais particulièrement attention à l’alimentation. Je me sens même plus fort déjà. »

Premier tour de stade

Hier après-midi, Michal Salami a passé un nouveau cap en effectuant sa première séance de course sur la piste cendrée du stade municipal avec les préparateurs physiques Nicolas Marck et Claude Karcher. Toute cette remise en route durera encore un mois, avant un séjour de trois semaines au centre de rééducation réservé aux sportifs à Cap Breton. « Quand je reviendrai, vers le 10 avril, je pourrai reprendre les entraînements », se réjouit-il. Des séances qu’il suit actuellement du bord de la touche après avoir toutefois partagé le début de l’échauffement lorsque les joueurs se passent le ballon.

Avant de redevenir un joueur à 100 %, il vit la montée en puissance de l’équipe dans laquelle il évolue depuis cinq ans avec de la frustration, mais aussi du bonheur. Déçu de ne pas pouvoir apporter sa touche au bon parcours du SAHB pour son retour au sein de l’élite, il est aussi ravi de la tournure des événements. Car ses potes l’épatent. « On n’a pas gagné ces sept matches parce qu’on a eu de la chance ou quoi que ce soit, mais parce qu’on a bien joué. C’était aussi le cas dimanche à Créteil en deuxième mi-temps, quand l’équipe s’est réveillée. En première période, on a eu du mal à trouver des bonnes positions de tirs face à une défense très agressive et on a perdu un peu trop de ballons. Mais ensuite, on a rapidement rattrapé un retard de cinq buts en présentant notre visage habituel. Ce retour a aussi coûté beaucoup d’énergie, qui a manqué dans les dernières minutes pour gagner. C’est dommage. »

Son retour offrira une rotation supplémentaire à une équipe qui n’avait couché que treize noms sur la feuille de match à la place des quatorze autorisés. Avec Kevin Beretta qui a sauté dans la brèche pour se faire les dents et un nom en D1, Michal Salami formera l’une des meilleures doublettes d’ailiers gauche du championnat. « Kevin a montré qu’il était à la hauteur. Il n’y a pas à proprement parler de concurrence entre nous. Nous n’avons d’ailleurs ni le même style, ni le même gabarit. C’est un jeune joueur talentueux, sympa qui est à l’écoute. Il m’arrive de lui donner des conseils, comme hier à Créteil. Mais de temps en temps seulement, car il n’en a pas beaucoup besoin vu ce qu’il réalise en mon absence ! »

Il lui reste encore deux mois à ronger son frein avant de replonger et de croquer dans la balle comme un mort de faim.

Posté par fredgo à 12:40 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 février 2012

Présentatation 16ème journée: Creteil- Sélestat

Le live ici

Vladimir Ostarcevic de retour

Cet après-midi à Créteil, Sélestat bénéficiera du retour de son demi-centre Vlado Ostarcevic quatre mois jour pour jour après sa dernière apparition à Chambéry. Mais en contrepartie, le SAHB devra faire sans son pivot, Djordje Pesic, touché à son tour.

Depuis le début de la saison, Sélestat doit jongler avec les coups du sort. Le 19 octobre dernier, Vlado Ostarcevic s’est rajouté à la liste des blessés longue durée où figuraient déjà Jordan François-Marie et Michal Salami. C’était au soir de la sixième journée et personne n’imaginait que son absence allait s’éterniser. Le demi-centre croate pensait d’ailleurs en avoir fini avec ses soucis aux adducteurs en reprenant l’entraînement en novembre. Mais il rechutait dès la première séance au point de devoir ronger son frein pendant quatre mois.

« J’étais tellement impatient de rejouer que j’ai repris trop vite. J’aurais dû attendre encore un peu, estime le revenant.  Cette blessure était compliquée et a mis beaucoup de temps à se soigner. C’est d’ailleurs la première fois que je suis absent aussi longtemps alors que ça fait 15 ans que je joue au handball. Et il faut que ça arrive la première année où je joue en D1 en France. C’est dommage. Mais le plus dur, dans ces moments-là, aura été de voir les coéquipiers jouer sans pouvoir leur donner un coup de main. »

Douze ans de disette à effacer

Cet après-midi à Créteil, dans une salle qu’il connaît bien pour y avoir joué deux fois la saison dernière en Pro D2, Vlado va donc pouvoir à nouveau s’exprimer, apporter sa plus-value à ses partenaires qui se sont finalement très bien débrouillés sans lui. Quand il les avait laissés au soir d’une honorable défaite à Chambéry (31-29), les Sélestadiens n’avaient que deux victoires au compteur pour quatre défaites. Quatre mois plus tard, le bilan est de sept victoires pour huit défaites.  « Jusqu’à présent le parcours de Sélestat est parfait pour une première saison en D1, juge celui qui a rejoint Sélestat en D2 pour évoluer dans la grande Ligue.  Si nous gagnons à Créteil, nous aurons fait un grand pas vers le maintien et cela nous permettra de garder nos distances avec les équipes derrière nous. »

Mais pour trouver trace d’une victoire alsacienne à Créteil, il faut remonter loin. Au fameux combat du 3 mai 1999 qui avait permis à Sélestat de se maintenir in extremis sur un score (13-14) qui avait fait couler beaucoup d’encre. Le SAHB s’est aussi imposé dans le palais des sports du Val-de-Marne cet été mais c’était en match amical. En revanche, la victoire a souri aux Alsaciens lors du match aller en championnat (26-24). D’où l’idée de mettre fin à plus de douze années de disette. Mais la tâche s’annonce compliquée. Parce que l’autre promu a repris la phase retour tambour en mettant fin à une série de cinq défaites contre Nîmes (27-26) et en se montrant à la hauteur à Nantes (29-27). Deux matches qui ont impressionné Jean-Luc Le Gall, qui garde toujours un œil attentif sur son ancien club.  « Pour obtenir un résultat à Créteil il faudra sortir un grand match », prévient le technicien sélestadien. D’autant qu’il devra se passer des services de Djordje Pesic puisque le pivot du SAHB a été victime d’une entorse à la cheville en début de semaine à l’entraînement. Une absence de poids qu’il faudra compenser au mieux. Ce sont Valentin Aman et Olivier Jung qui hériteront du poste.  « L’une des forces de notre équipe cette saison a été de faire oublier nos blessés et il faudra continuer ainsi », espère l’entraîneur.

C’est également l’avis du rentrant. Du bord de la touche, Ostarcevic a constaté que la solidarité n’est pas un vain mot cette saison à Sélestat.  « La qualité de notre équipe, ce qui en fait sa force, c’est que le jeu ne repose pas uniquement sur l’une ou l’autre individualité. On a un bon collectif qui permet à chacun de s’exprimer. » Après quatre mois d’absence et seulement une semaine d’entraînement avec le groupe, Vlado va essayer de s’y fondre pour réussir, pourquoi pas, un retour en grande pompe.

 Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 08:41 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 novembre 2011

Présentation 9ème Journée: Sélestat / Nîmes

       Montpellier qui la veille, avait frôlé la correctionnelle à Paris, conserve seul les commandes. Chambéry s'est incliné à Tremblay (32-26). Les finalistes de la Coupe des Coupes la saison passée, signent l'exploit de la semaine et sont désormais sixièmes au classement.

SAHB 2010vsNIMES

Sélestat AHB vs USAM Nîmesostarcevic_carl

       D’une journée sur l’autre, tout peut aller très vite. A la faveur d’un dernier succès à Toulouse, Sélestat qui accueille Nîmes, ce samedi, pointe en 8ème position devant des équipes comme Nantes ou Dunkerque. L’exploit est d’autant plus méritoire que l’équipe de Jean Luc Le Gall n’a pas été épargnée par les pépins physiques. Mais voilà, en Alsace, on sait se montrer solidaires et la jeune garde (Eymann, Aman, Pintor, Jung, Beretta) s’est mise au diapason des Fulop, Petrenko, Pesic et autre Podsiadlo. Sélestat qui retrouve le CSI après une belle après-midi contre Montpellier à Strasbourg, récupère son demi-centre croate Ostarcevic (notre photo)*. Les Nîmois qui viennent de perdre 4 points en deux matches à domicile, sont en proie eux aussi, à une cascade de blessés. Et non des moindres puisque Junillon, Vergely et Kovac vont encore manquer à l’appel. Heureusement pour l’entraîneur nîmois Jérôme Chauvet, le gardien Yassine Idrissi redevient opérationnel. Du côté des Sélestadiens, Christian Omeyer qui a repris du service pour "dépanner" continue sa cure de jouvence. 

Source Handzone.

* Touché aux adducteurs le 19 octobre à Chambéry, Vladimir – dit “Vlado” – Ostarcevic a repris le chemin des terrains ce lundi. Pas pour longtemps, malheureusement, le Croate ayant rechuté dès son premier entraînement, touché au tendon du muscle déjà malmené.

Posté par fredgo à 12:36 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2011

Vladimir Ostarcevic : la rechute

     ostarcevic blessé

      Touché aux adducteurs le 21 novembre à Chambéry, Vladimir – dit “Vlado” – Ostarcevic a repris le chemin des terrains ce lundi. Pas pour longtemps, malheureusement, le Croate ayant rechuté dès son premier entraînement, touché au tendon du muscle déjà malmené.

     Un pépin de plus pour le Sélestat Alsace Handball qui devra patienter au minimum trois semaines avant de retrouver un de ses meneurs de jeu.

     Du coup, Christian Omeyer, parti pour ne faire qu’une pige à Toulouse, va remettre ça pour quelques semaines encore. « L’objectif était de dépanner à court terme, on va le faire à moyen terme », confie le directeur sportif du SAHB dont on sait l’envie et la volonté d’œuvrer pour son club. Perdants d’un côté, les Alsaciens peuvent être gagnants de l’autre…

Posté par fredgo à 12:26 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2011

Présentation de la 5ème journée.

2920_PT_Indjic_veljko_02_Pillaud        Sensations fortes en prélude de cette 5ème journée de D.1, Nantes n'a fait illusion qu'une mi-temps face à un Paris euphorique, Chambéry a bien failli ne pas sortir indemne de son déplacement à Istres. Jeudi et vendredi, Montpellier et St Raphaël rendent visite à Dunkerque et Cesson. Attention au faux-pas.
 
SAHBvsIVRY
 
Sélestat Alsace HB vs Us Ivry
 
Et si pour Sélestat, ce samedi face à Ivry était un bon jour pour mettre fin à ce qu'on pourrait appeler une spirale de la défaite ? Eliminés de la Coupe de la Ligue, les Alsaciens n'ont pas fait mieux en championnat. Deux défaites mais de peu. De deux buts à St Raphaël et face à Nantes. Les hommes de Jean Luc Le Gall sont à chaque fois, si près de réussir l'exploit qu'ils en perdent leurs moyens et qu'il leur manque ce soupçon d'expérience si utile dans le money time. Après avoir perdu sur blessure, François-Marie, Salami et Pesic, Sélestat est à la recherche d'un joker mais par les temps qui courent, ce pas évident de trouver le profil idoine. Ivry reste sur une sévère défaite face au leader montpelliérain mais n'a pas à rougir d'autant que pendant quarante bonnes minutes, les Val-de-Marnais ont été à la hauteur. Pour ce déplacement dans le Bas-Rhin, Pascal Léandri devra composer sans ses Argentins. Diego et Sebastian Simonet sont au Mexique où avec la sélection albiceleste, ils vont prendre part aux Jeux Panaméricains, qualificatifs pour les prochains J.O. En revanche, le Tchèque Ondrej Sulc a quitté l'infirmerie et redevient opérationnel. 
 
Source Handzone

Posté par fredgo à 12:43 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,