Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

28 février 2010

Résultat du match France- Roumanie 28/26

47612521_p     28/26   47612392_p

France     vs      Roumanie

au CSI de Sélestat

Après une première mulhousienne qualifiée de mi-figue mi-raisin par Olivier Krumbholz, le coach national, toutes les Bleues se retrouvaient quelques dizaines de kilomètres plus au Nord dans la très belle nouvelle salle de Sélestat

53750_big

 

Finalement tout fut beaucoup plus dur qu’à Mulhouse dans ce deuxième match, et la France a fini par signer un doublé face à la Roumanie, ce qui ne lui est pas arrivé souvent dans son histoire. Mais en subissant la loi d’un duo de gauchères des Carpates infernal en la personne de Patricia Vizitiu et Marta Geiger, en ne trouvant pas les bonnes solutions défensives et en perdant beaucoup trop de duels offensifs, les Bleues étaient arrivées à se mettre dans un gros bourbier potentiel. Sous l’impulsion des arrêts de Cléopâtre Darleux et d’un duo magique Pineau – Mendy sur la fin de match, la France s’est quand même imposée par deux buts d’écart mais ne gomme pas les doutes générés par une semaine finie sous le même sceau qu’elle avait commencé, celle du mi-figue mi-raisin.

france_roumanie_2_ayglon

Pourtant comme en fin de match à Mulhouse, les Roumaines se heurtaient d’entrée à la 6-0 tricolore et les nombreuses solutions pivot trouvées deux jours auparavant n’existaient plus. Cela donnait suffisamment de ballons aux Bleues pour prendre un départ très acceptable et envisager la suite avec tranquillité. Sauf que c’est justement la tranquillité et le calme qui allaient le plus manquer aux françaises. Pas en rythme offensivement, ayant tendance à forcer trop rapidement les solutions, elles aussi se heurtaient à la défense roumaine, quand elles ne cadraient pas leur tirs ce qui eut pour effet de faire sortir Olivier Krumbholz de ses gonds et de demander son temps mort au bout de 12 minutes de jeu.

france_roumanie_2_darleux

50% de tirs non cadrés, on comprend que cela titille l’occiput de n’importe quel coach ceci dit. Alors pour ne pas se trouver dans les ennuis trop rapidement, les Bleues choisissaient la solution la plus simple et directement payante. La phase arrêt – relance de Cléopâtre Darleux ! Et dans cet exercice, l’alsacienne a un niveau parfois à la limite de l’exceptionnel… Cela donnait un gros + 4 sympathique avant que tout ne se complique vraiment. Car pour mettre en place ce type de phase de jeu, il faut récupérer des ballons et là la catastrophe arrivait vite, très vite.

Sous la houlette d’une Patricia Vizitiu intenable, lâchant tir costal, tir en extension ou 1x1 comme à la parade, la Roumanie infligeait un 8-0 aux Bleues totalement sans réaction malgré les nombreux changements fait par le coach français. C’est une autre Mulhousienne, Sophie Herbrecht, qui allait stopper l’avalanche mais entre temps, la Roumanie avait pris les rênes du match et sérieusement.

france_roumanie_2_goiorani

C’est les qualités physiques et aussi une furieuse envie de ne rien lâcher, celle qui avait fait des miracles en Chine qui allaient sauver la patrie en danger. Cléopâtre Darleux qui prend la mesure de la paire gauchère, Alisson Pineau qui est à tous les coins du terrain avec la même réussite et Claudine Mendy qui malgré quelques échecs au tir devient totalement inarrétable pour les Roumaines : à l’énergie, au talent de sa jeunesse et au physique, les Françaises finissaient par reprendre la main sur le match dans les derniers instants de jeu.

france_roumanie_2_piejos

Au final une deuxième victoire bien arrachée mais qui laisse un petit goût bizarre ! La France à toujours cette faculté de révolte et de refus de la défaite, elle a toujours un potentiel physique hors normes, mais quand cela se grippe, cela ne fait pas semblant ! A méditer avant d’affronter l’Autriche en qualification pour l’Euro 2010 dans quelques semaines.

france_roumanie_2_pineau

A Sélestat, Palais des Sports
Le 27 février 2010 à 19h00
France – Roumanies : 28 - 26 (Mi-temps : 14-15)
2 200 Spectateurs


Arbitres :
MM Bounouara et Sami (France)

Réaction
Olivier Krumbholz
« On a gagné en poussant physiquement dans les dix dernières minutes. Il y avait de l’envie et du jus pour gagner mais on est restés fragiles très longtemps. En défense, on n’a jamais réussi à leur poser des problèmes et on a connu des problèmes de finition contrairement aux Roumaines qui ont été efficaces grâce à plus d’engagement et de rigueur dans l’exercice. »

 

France
Gardiennes : Darleux 13 arrêts, 40 min., Attingre 3 arrêts, 10 min.
Buteuses : Dancette 0/1, Ayglon 4/9, Goiorani 2/2, Pineau 7/11 dt 3/3 pen., Mendy 4/6, Carrat, Herbrecht 3/6, Lévêque, Jelic, Dembélé 3/5, Deroin 1/1, Piejos 3/6, Lacrabère 1/3.

Source Handzone

Posté par fredgo à 22:27 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2010

Résultat France Roumanie à Mulhouse 25/21

47612521_p     25/21    47612392_p

France     vs      Roumanie

au palais des Sports de Mulhouse

Pour son premier match après sa médaille d’argent au dernier Mondial, l’équipe de France féminine est difficilement venue à bout de la Roumanie (25-21), hier soir dans un Palais des sports plein à craquer.

L_Alsace_1

       Après deux mois de séparation, le sélectionneur tricolore s’attendait à d’autres retrouvailles. Hier soir, Olivier Krumbholz a pu constater qu’il avait encore du pain sur la planche avant l’Euro (au Danemark et en Norvège en décembre prochain). Face à une équipe de Roumanie loin d’être au complet, et loin d’être au niveau des Bleues, la France a assuré l’essentiel : la victoire. Mais les vice-championnes devront travailler très dur pour retrouver le niveau qui leur avait permis d’aligner sept victoires consécutives en Chine et de cueillir l’argent mondial.

       La défense n’a été que partiellement à la hauteur de sa réputation et les approximations offensives ne sont toujours pas corrigées. « C’est une reprise assez médiocre, les filles sont loin du niveau demandé, débute le technicien. Cela est peut-être dû à certaines absences, mais ça m’agace. Je sais que c’était prévisible après deux mois sans jouer ensemble mais cela ne suffit pas. Et cela nous prouve que rien ne sera facile à l’avenir. »

« Dès qu’elles vont se relâcher, elles vont se faire laminer »

      Dès le début de la rencontre, les Bleues ont montré de grosses difficultés à s’adapter au jeu roumain. Incapable de bloquer Chintoan au pivot, trop permissive en défense, la France se fait sérieusement accrocher durant les 20 premières minutes de la rencontre. Derrière un rideau troué, la Haut-Rhinoise Cleopatre Darleux a du mal à se mettre en évidence et doit attendre la 12 e avant de signer son premier arrêt. « On n’a pas été assez agressif. Et même quand on a élevé notre densité physique en défense, on a posé beaucoup de problèmes aux Roumaines. Seulement, l’attaque a péché dans des positions favorables. Il y a eu beaucoup trop de tirs ratés. »

l_Alsace_2

      Heureusement, les Bleues ont retrouvé un semblant de cohérence en fin de première période (10-10, 19 e). Grâce à une défense retrouvée, l’arme principale de ce groupe, Darleux multiplie les parades. Capitaine pour son retour dans le groupe France, Sophie Herbrecht montre la voie. Et malgré les trop nombreuses pertes de balle, les Bleues prennent quatre longueurs d’avance à la pause : 15-11.

      Le plus dur était fait, il ne restait plus qu’à gérer cette avance plutôt confortable. Mais les Tricolore sont encore friables et vont se faire quelques frayeurs jusqu’à la 57e (23-21) : « C’est un groupe jeune, note Krumbholz. Les filles n’arrivent pas encore à s’adapter au système défensif de l’équipe de France, qui est différent de celui qu’elles pratiquent en club. C’est un problème d’expérience mais c’est également un petit avertissement. Les Roumaines sont de bonnes joueuses de ballon. Mais si notre ambition est de décrocher de nouvelles médailles, il va falloir élever notre niveau de jeu. Car dans le contexte international, dès qu’elles vont se relâcher, elles vont se faire laminer. »

      Les deux derniers buts de Piejos auront permis au public mulhousien d’acclamer, debout, des Bleues qu’il ne reverra pas de sitôt : « C’était une belle fête populaire, conclut Krumbholz. La France a créé un engouement. » Mais voilà, le sélectionneur tricolore s’attendait à autre chose. Les 2900 spectateurs présents peut-être aussi. Ceux de Sélestat seront peut-être mieux servis demain soir pour la revanche.

Marc Calogero et photos
source L'Alsace

Posté par fredgo à 22:46 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Présentation France Roumanie à Sélestat

 

47612521_p     vs   47612392_p

France     vs      Roumanie

au CSI de Sélestat

48 heures après un premier face à face à Mulhouse, l’équipe de France retrouve la Roumanie ce soir (19 h) à Sélestat avec la volonté de présenter un visage plus séduisant.

       La première sortie des vice-championnes du monde sur le sol français, deux mois après leur belle aventure aux championnats du monde, a laissé leur entraîneur Olivier Krumbholz sur sa faim. Après avoir revu le premier match contre la Roumanie à Mulhouse (victoire 25-21), le sélectionneur n’a pas changé de discours par rapport à la veille. « Je ne suis pas satisfait de la performance de l’équipe même s’il n’y a pas eu de performances trop négatives, ce qui démontre une volonté d’être sérieux. J’ai aussi aimé, sur la fin du match, l’envie de gagner avec ce qu’on était capable de mettre en œuvre avec des montées de balle et une défense retrouvée. Mais on est encore trop loin de ce qu’on a montré durant les championnats du monde en Chine pour être satisfait. Et les absences de certaines joueuses n’expliquent pas tout d’autant qu’en face la Roumanie en comptait encore plus. »

« Quand Dieu vous met à l’épreuve… »

      Pour l’entraîneur tricolore, il convient donc que ses joueuses rectifient le tir dès ce soir à Sélestat où, une nouvelle fois, les Bleues évolueront devant une salle comble. « Nos jeunes joueuses doivent assumer un nouveau statut. Les salles sont pleines. C’est une nouvelle vie pour elles et ça va leur faire du bien. Elles en ont rêvé. Mais quand Dieu veut vous mettre à l’épreuve, Il exauce vos vœux. Quand on est sérieux mais sans plus, nos lacunes nous sautent à la figure et c’est un peu triste. Dans la passe, dans le tir, dans la rigueur défensive, on est immédiatement châtié. »

     Olivier Krumbholz leur propose de suivre l’exemple de l’équipe masculine. Ces Experts soumis depuis des années à beaucoup d’exigence et qui doivent presque toujours assumer un statut de favoris. « Cela implique de travailler de manière beaucoup plus rigoureuse des choses simples comme la passe, le tir, le jeu à deux en défense. Le handball français est encore jeune dans le contexte international ce qui nous oblige à avoir de l’humilité mais aussi beaucoup d’envie de progresser pour s’installer définitivement. » Le coach attend donc une prestation plus aboutie de son équipe face à un adversaire qui l’a longtemps fait déjouer jeudi. « Sur ce deuxième match, on doit impérativement mieux jouer même si on aura un peu moins de fraîcheur physique. J’attends un meilleur match avec moins de déchet. »

C.W.
Source L'Alsace

France : 1. Attingre, 12. Leynaud, 16. Darleux dans les buts. 5. Ayglon, 6. Goiorani, 7. Pineau, 8. Mendy, 9. Carrat, 10. Herbrecht, 14. Lévêque, 15. Jelic, 17. Dembele, 18. Deroin, 22. Piejos, 63. Lacrabere. Entr : Olivier Krumbholz.

Roumanie : 1. Smedescu et 12. Ialomiteanu dans les buts. 2. Dinca, 3. Strat, 4. Coadalata, 5. Vizitiu, 6. Chintoan, 8. Drutu, 9. Gaiger, 10. Cartas, 11. Paraschiv, 13. Tacale, 14. Moldovan, 15. Zamfir, 17. Cruceanu. Entr : Remus Draganescu.Partenaires_longueur

 

Po

Posté par fredgo à 22:43 - 04) Matchs de préparation - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2010

Nos trois Alsaciennes après le 1er France-Roumaine

"C’est un grand plaisir"

 

Alice Lévêque.

 

Sophie Herbrecht : « C’est un grand plaisir de jouer ici, à Mulhouse, où j’ai grandi. Je ne voulais pas décevoir, nous voulions procurer du plaisir au public. Sur le match, c’est mitigé. On a effectué un gros travail physique. Il reste encore beaucoup de choses à perfectionner. Mais on gagne en stabilité : avant, on pouvait perdre en jouant super bien, là on assure au moins l’essentiel. »

Alice Lévêque : « C’était énorme, jouer devant sa famille, ses amis, les anciennes coéquipières… Et en plus ça finit en victoire pour nous. Je suis contente d’avoir pu rentrer en cours de jeu, je n’étais pas certaine de jouer. Au début, on a eu beaucoup de mal à verrouiller leur pivot, auteur d’une bonne entame de match. Ça c’est amélioré en cours de match. On a mis du temps à poser notre jeu. »

Cléopatre Darleux : « Ça fait plaisir de jouer devant sa famille, ses proches. D’autant plus que je suis trop rarement sur Mulhouse. On a assuré l’essentiel. J’avais envie de bien faire, et j’étais très stressée durant les dix premières minutes. Les 20 dernières minutes, je me suis éclatée, que du bonheur. »

Cédric Dolanc
source L'Alsace
 Partenaires_longueur

Posté par fredgo à 19:54 - 22) Equipe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2010

Cléopâtre devant les siens.

        darleux_2 

         Jeudi, à Mulhouse, le plaisir sera double pour Cléopâtre Darleux. Il y aura celui de retrouver ses copines de l'équipe de France, avec lesquelles elle a décroché une belle médaille d'argent au Mondial en décembre dernier. Il y aura aussi et surtout celui de jouer devant sa famille au grand complet.

 

      Du haut de ses 35 sélections, et après un Mondial en tous points réussi, la joueuse de Metz a désormais un statut en équipe de France. Un de ceux lui permettant d'attendre l'annonce de la liste des joueuses sélectionnées avec une certaine confiance. « Après mes performances au Mondial, je m'attendais à être appelée. »

 

Devant la famille au grand complet

 

       N'allez pas croire pour autant que Cléopâtre Darleux se croit installée. « On doit toujours prouver, se remettre en question. L'entraîneur (Olivier Krumbholz) vient nous voir jouer régulièrement et si nous ne sommes pas performantes en club... »
Pour la Mulhousienne (elle est née dans la cité du Bollwerk), le Mondial appartient désormais au passé. « Il faut tourner la page, tout en continuant sur la même lancée. »
      Cléopâtre Darleux ne pense qu'à la suite et avant tout à ces deux confrontations face à la Roumanie, « une très grande équipe ». Si les Roumaines ont raté leur Mondial (8e place), elles n'en étaient pas moins comptées « parmi les favorites » avant
la compétition.
      Maistoutes ces considérations ne peuvent faire oublier que la jeune fille est de retour chez elle, à Mulhouse, et qu'elle va ainsi jouer devant sa famille au grand complet. Parents, frères et soeurs, tous seront dans les tribunes du Palais des Sports pour l'encourager.

 

Sa soeur Ellie : « Nous sommes tous fiers d'elle »darleux_2 

 

   « C'est sympa de revenir en Alsace. C'est l'occasion pour ma famille de me voir jouer. Ils viennent de temps en temps à Metz, c'est moins loin qu'Issy-les-Moulineaux (où elle évoluait la saison dernière) », explique la joueuse formée à Kingersheim.
    Ce sera par contre la première qu'ils la verront avec le maillot de l'équipe de France sur les épaules. Un bonheur pour ses deux grandes soeurs Ellie et Léa, handballeuses elles aussi, à Altkirch (en Nationale 3).
« Nous sommes tous fiers d'elle, sourit Ellie, passée en même temps que Cléopâtre par le centre de formation de Besançon puis ensuite par l'ASPTT Strasbourg et Kingersheim. Elle reste modeste malgré tout. Je connais beaucoup de joueuses qui évoluent à ce niveau et certaines prennent vite le "chou". Cléopâtre ne change pas. »

 

« Si je fais un mauvais match, ce ne sera pas la fin du monde » 

 

     Si elle savoure ce retour en Alsace, "Cléo" sait qu'elle n'aura guère de temps pour voir sa famille. Le lot de toute joueuse de haut niveau, ce dont elle s'accommode parfaitement. « C'est sûr que je vais peu voir ma famille. En même temps, on n'est pas là pour cela mais pour bosser avec l'équipe de France. En Alsace ou ailleurs, c'est la même chose. »
       Alors, devant les siens, elle voudra briller l'espace de deux matches. « Je ne me mets pas de pression. C'est clair que j'ai envie de bien jouer. Mais si je fais un mauvais match, ce ne sera pas la fin du monde. »
A seulement 20 ans, les occasions de la voir évoluer sous le maillot bleu seront encore nombreuses.

 

 

Posté par fredgo à 20:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Présentation France Roumanie à Mulhouse

47612521_p vs 47612392_p

France     vs      Roumanie

au palais des Sports de Mulhouse

Le match: Un statut à honorer

 

Cette jeune équipe de France - moins de 23 ans de moyenne d'âge - a retrouvé sa place parmi les meilleures nations grâce à sa médaille d'argent au dernier Mondial. Face à une Roumanie à son tour en perte de vitesse, les joueuses d'Olivier Krumbholz doivent, pour leur grande première en Alsace, se montrer dignes de leur nouveau statut.*

53457_big

      Ces deux matches face à la Roumanie, aujourd'hui à Mulhouse et samedi à Sélestat, n'auront d'amicaux que le nom. Car ils viendront sanctionner le travail réalisé lors du stage en Alsace, le premier rassemblement des Bleues depuis leur aventure en Chine.
        Ils doivent surtout servir à préparer les deux prochains matches de qualification pour l'Euro-2010, face à l'Autriche dans à peine plus d'un mois. Devant le public français, Darleux et consorts auront également le devoir de faire honneur à leur statut de vice-championnes du monde.
        Gage de continuité et d'une régularité tant espérée par l'entraîneur Olivier Krumbholz, onze des dix-huit médaillées d'argent en Chine sont présentes en Alsace. Et ce ne sont pas les arrivées ou les retours, notamment celui d'une certaine Sophie Herbrecht, qui devraient fragiliser l'ensemble.

 

 

« Un bon adversaire pour évaluer le groupe »

 

      Certaines joueuses ne sont pas là - Signate, Limal ou Baudouin -, d'autres étrenneront leur première sélection - Attingre et Carrat - ou chercheront à gagner les faveurs du sélectionneur pour s'installer de manière pérenne dans le groupe France, à l'image de l'Alsacienne Alice Lévêque, écartée juste avant la compétition en Chine.
         Huitième du dernier Mondial alors qu'elle faisait partie du contingent des favoris, la Roumanie se présente en Alsace avec une équipe sensiblement rajeunie (à peine plus de 23 ans de moyenne d'âge) et modifiée par rapport à la dernière compétition internationale en Chine.
         Elle n'en reste pas moins un gros morceau. Pour les amateurs de chiffres, la France et la Roumanie se sont affrontées à cinquante reprises par le passé, et le bilan ne plaide pas en faveur des Tricolores (18 victoires, 32 défaites).
         Pour la petite histoire, la première rencontre entre les deux nations remonte au Mondial-1956 et la Roumanie l'avait emporté sur le score de 5 à 2 ! Côté français, le souvenir le plus douloureux reste sans doute le quart de finale perdu (après deux prolongations) lors du Mondial-2007 à Bercy (34-31). Leur dernière confrontation date de l'Euro-2008 (tour préliminaire) et ce sont les Roumaines qui s'étaient imposées (30-25).
         « La Roumanie ne tire pas profit de son potentiel depuis quatre cinq ans (les Roumaines avaient été vice-championnes du monde en 2005). Je la voyais mieux en Chine et pourquoi pas gagner le Mondial. Cette équipe a un gros potentiel. C'est un bon adversaire pour évaluer le groupe », estime Olivier Krumbholz, l'entraîneur français.
         Le public alsacien, lui, ne s'y est pas trompé. Et c'est avec enthousiasme qu'il s'apprête à encourager pour la première fois les vice-championnes du monde. Si vous espériez encore pouvoir aller admirer les Françaises, vous allez devoir vous faire une raison. Le Palais des Sports de Mulhouse et le Centre sportif de Sélestat affichent déjà complet.

Simon Giovannini
Source DNA

 

FRANCE : 1. Attingre, 12. Leynaud et 16. Darleux au but. 3. Dancette, 5. Ayglon, 6. Goïorani, 7. Pineau, 8. Mendy, 9. Carrat, 10. Herbrecht, 14. Lévêque, 15. Jelic, 17. Dembele, 18. Deroin, 22. Piejos, 64. Lacrabère. Entraîneur : Olivier Krumbholz.
ROUMANIE : 1. Smedescu et 12. Ialomiteanu au but. 2. Dinca, 3. Strat, 4. Coadalata, 5. Vizitiu, 6. Chintoan, 7. Valdineanu, 8. Drutu, 9. Gaiger, 10. Cartas, 11. Paraschiv, 13. Tacale, 14. Moldovan, 15. Zamfir, 17. Cruceanu. Entraîneur : Remus Draganescu.
Arbitres : MM. Dentz et Reibel.
Coup d'envoi : 19 h 30 au Palais des Sports de Mulhouse.

Posté par fredgo à 19:56 - 22) Equipe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2010

Joyeux anniversaire Tom Huljina

Joyeux anniversaire Tom Huljina

HuljinaTomislav_Huljina

Tomislav fête ses 29 ans ...

Posté par fredgo à 20:09 - 24) Anniversaires et naissances - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les bleues Alsaciennes : Cléopâtre Darleux 2/3

Darleux16 - DARLEUX Cléopâtre
Gardienne de but
Né(e) le 01 juillet 1989 à Mulhouse
1,76 m - 72 kg - Surnom : Cléo

x

x

 

 

 

 

 

 

 

 

darleux_cleopatre_29_Pillaud

Informations sportives :

 

Club : Issy les Moulineaux depuis 2007
Anciens Clubs : Besançon (2005-06) , Kingerheim (2003-04), Wittenheim/Ensisheim (1997 à 2002)
Nombre de sélection en Equipe de France : 35
Nombre de Buts : 0
Date de la 1ère sélection en A : 14/10/08 à la World Cup 2008 contre la Hongrie
Parcours sportif : Pôle Espoir Strasbourg (2003-2004), centre de formation à Besançon (2005-06) et professionnel à Issy
Nombre d'années de pratique de Handball : 11 ans

Palmarès en Club :
2007 : 3ème avec Issy au Championnat de France Div 1;
2008 : Coupe EHF avec Issy

Palmarès International :
2005 : 3ème au Chpt d'Europe Jeune en Autriche
2006 : 4ème au Mondial Jeunes au Canada
2007 : 5ème au Chpt d'Europe Junior en Turquie
2008 : 7ème au Mondial Junior en Macédoine, 14ème à l'Euro en Macédoine
2009 :médaillée d'or aux Jeux Méditerranéens en Italie et médaillée d'argent au Mondial en Chine

Darleux_cleopatre_03_Pillaud

Meilleur souvenir handballistique : en 2005, 3ème place au chamionnat d'Europe avec les jeunes en Autriche
Pire souvenir handballistique : en 2008, 7ème place au mondial junior en macédoine
Quels sont les conseils que tu peux donner aux jeunes handballeur(se)s qui veulent réussir dans ce sport ? Toujours croire en soi et s'amuser

 

Informations personnelles :
Situation Sociale : Professionnelle
Formation : Prépa en école de Kiné
Loisirs / Passions : Famille, amis, sorties, cinéma
Qualités : Travailleuse, enthousiaste, sincère
Défauts : Manque de confiance en soi
Après le hand ? Fonder une grande famille
Votre devise ? Toujours aller de l'avant

Posté par fredgo à 20:07 - 22) Equipe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les Bleues Alsaciennes: Sophie Herbrecht (3/3)

Herbrecht10 - HERBRECHT Sophie
Arrière, demi-centre (droitière)
Né(e) le 13 février 1982 à Mulhouse
1,74 m - 65 kg
- Surnom : Tubbies

x

x

Informations sportives :Olympics_Day_3_Handball_7mf_6deUg60l
Club saison 08/09 : Toulouse FH (depuis 2009)
Ancien(s) club(s) : Issy les Moulineaux (2006-2009)Le Havre (2004-06), ES Besançon F (1998/2004), HBC Kingersheim
Nombre de sélections en équipe de France : 157
Nombre de buts : 515
Date de la première sélection en A : Novembre 2001 à Metz contre le Portugal
Nombre d’années de pratique de handball : 17 ans


 

Palmarès en club
3ème de D1 en 2008
3 fois championne de France 1998, 2001 et 2003
Demi- finaliste de la coupe d’Europe en 2001
Vainqueur de la Coupe de France en 2001, 2002 et 2003
2 fois Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2003 et 2004
Vainqueur de la Coupe des vainqueurs de Coupe en 2003
vice-championne de France 2004
2006 : vainqueur de la Coupe de France, finaliste de la Coupe de la Ligue, vice-championne de France

 

 

Meilleur souvenir handballistique ? Championnes de France 2001 et championne du Monde 2003
Pire souvenir handballistique ? Championnat d’Europe espoirs en France
Quels sont les conseils que tu peux donner aux jeunes handballeur(se)s qui veulent réussir dans ce sport ? De la détermination, se faire plaisir et y aller à fond

 

 

Informations personnelles :
Situation sociale : étudiante
Formation : STAPS
Loisirs / Passions : ma famille
Qualités : généreuse
Défauts : têtue
Après le hand ? Une retraite bien méritée (avec tous mes enfants)
Votre devise ? Ne jamais rien regretter / Faites ce que je dis et non ce que je fais Partenaires_longueur

 

 

 

1923049505_1

 

 

Palmarès international
2008
: 5ème aux JO de Pékin
2007 : 5ème au Mondial en France
2006 : Médaille de Bronze à l'Euro en Suède
2005 : 12ème au championnat du Monde en Russie
2004 : 11ème à l'Euro en Hongrie
2003 : championne du Monde en Croatie
2002 : médaillée de Bronze à l'Euro 2002
2001 : 5ème au championnat du Monde en Italie
2000 : 11ème au championnat d’Europe espoirs en France
1998 : Jeux Mondiaux pour jeunes à Moscou

Posté par fredgo à 19:58 - 22) Equipe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2010

Alice Lévêque à petits pas ...

 

leveque_alice_01_Pillaud

 

         Restée à quai juste avant que l'équipe de France ne s'envole en décembre pour la Chine, Alice Lévêque n'a pas été de l'aventure des Bleues, médaillées d'argent au dernier Mondial. Appelée pour les deux matches face à la Roumanie, la jeune fille de Masevaux ne sera pas, comme Cléopâtre Darleux ou Sophie Herbrecht, dépaysée par ce retour en Alsace.

 

 

 

       « J'ai été à deux doigts de partir au Mondial... », se remémore-t-elle. Appelée par l'entraîneur national Olivier Krumbholz à participer au tout dernier stage de préparation avant la compétition, Alice Lévêque avait été écartée juste avant le début du Championnat du monde. Et c'est depuis la France qu'elle a suivi les exploits de ses copines, revenues contre toute attente parées d'argent. Une situation qu'elle a acceptée avec philosophie. « C'est le sport de haut niveau, il faut s'attendre à tout. C'est du passé aujourd'hui. Je dois continuer à travailler. »
     Car à seulement 20 ans, Alice Lévêque aura bien d'autres occasions de participer à des compétitions internationales sous le maillot bleu, même si la concurrence à son poste d'arrière gauche est rude avec Mariama Signate ou Marion Limal pour ne citer qu'elles.

 

 

 

« Pas ma meilleure saison »

 

 

 

 

        Du haut de ses huit sélections, l'Alsacienne a encore tout à prouver. Mécontente de ses performances actuelles en club, Alice Lévêque ne préfère pas s'avancer quand on lui demande ses objectifs avec l'équipe de France. « Ce n'est pas ma meilleure saison », soupire la joueuse arrivée à Dijon l'été dernier, après quatre années à Besançon.
   « J'ai cherché beaucoup d'explications, mais je n'ai toujours pas trouvé. Je dois m'adapter à un nouveau rythme de vie, un nouveau club, une nouvelle ville, mes cours (école de kiné) pour lesquels je dois faire une heure de route... »

 

 

 

« Je ne sais pas si je vais jouer »

 

 

 

 

       La jeune fille formée à Kingersheim ne s'attendait ainsi pas vraiment à être appelée pour participer au stage en Alsace avec l'équipe de France. Alice Lévêque se prépare même à regarder les deux rencontres face à la Roumanie depuis les tribunes.
       « Je ne sais pas si je vais jouer, je n'ai pas été retenue dans l'optique des deux matches, mais pour travailler avec le groupe pendant le stage. Je sais à quoi m'attendre, je ne serai pas surprise. »
        Alors elle donnera tout, « comme à chaque stage », pour avoir l'opportunité de montrer ses qualités sur le terrain.
       Notamment parce que le premier match à Mulhouse ne sera pas comme les autres si elle a la chance d'y prendre part. Née dans la cité du Bollwerk, Alice Lévêque sera « à la maison ». « C'est spécial de revenir chez soi. Cela fait plaisir. Une grande partie de ma famille sera là (notamment son frère Boris qui évolue au MHSA en D2). »

 

 

 

Un crochet par Masevaux

 

 

 

 

        La jeune fille a grandi à Masevaux, y a touché ses premiers ballons. Et même si ce stage en bleu ne lui laissera guère le loisir de passer du temps en famille, elle se fait une grande joie de participer aux "mercredis du hand" que l'équipe de France animera précisément à Masevaux, demain.
       « Ça va vraiment être sympa, j'ai hâte d'y être ! C'est là où j'ai commencé le handball et j'y connais encore beaucoup de monde (plus de cent personnes du club ont déjà réservé leur billet pour le match de jeudi). »
        Nul doute que quelques minutes passées sur le parquet du Palais des Sports représenteraient bien davantage qu'une neuvième sélection.

 

Simon Giovannini
source DNA

Posté par fredgo à 20:16 - 22) Equipe de France - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,