Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

16 novembre 2012

Présentation de la 9ème journée: Déplacement des violets à Ivry

bataille_carl

Dumoulin replace Chambéry dans la course
 
Grâce notamment à un Cyril Dumoulin des grands soirs, Chambéry a remporté un succès capital dans la course à l'Europe en dominant Dunkerque 31-27 lors du choc de la 9e journée de la D1 masculine. Les Savoyards confortent leur 2ème place derrière le leader PSG et comptent désormais 3 points d'avance sur les Nordistes. 
 

IVRYvs401i_logos_sahb_a_coeur_caroussel

     US IVRY    Vs      Sélestat Alsace HB

A Ivry, où on aime les défis autant sur le parquet qu'en coulisses avec une nouvelle lutte de pouvoir entre la présidente sortante Béatrice Barbusse et l'ancien gardien de buts Marc Olivier Albertini qui a annoncé sa candidature à la fonction suprême, l'équipe poursuit sa route et accueille Sélestat. Les camarades de Mathieu Bataille (notre photo) marquent le pas après trois matches sans victoire. La venue des Alsaciens qui eux, viennent d'accrocher Montpellier (30-30) pourrait être une bonne occasion de repartir sur des bases un peu plus solides d'autant qu'à l'issue du déplacement en terre nantaise, Pascal Léandri a qualifié la défaite "rageante mais pas alarmante". En tout cas, Sélestat est un adversaire direct dans la course au maintien et la saison passée, les deux équipes avaient quitté Delaune au terme d'un match nul (29-29) au cours duquel les deux gardiens Chapon (pour Ivry) et Ivezic (pour Sélestat) s'étaient parfaitement neutralisés. 
 
Source Handzone.
 
Dernier rencontre: le 13 mai 2012 Ivry 29-29 Sélestat
Revoir le match :Ivry 29- 29 Sélestat : Les violets au paradis
 
Meilleur buteur de la rencontre: Pawel Podsiadlo avec 7 réalisations
 

Posté par fredgo à 12:42 - 20) La saison 2012/13 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 août 2012

Volet 06/14 : US Ivry

 IVRY
US Ivry Handball

Sa ville:

Ivry-sur-seine

      Ivry-sur-Seine est une ville du Val-de-Marne, dans la banlieue sud de Paris, dont elle est limitrophe. Ses habitants sont les Ivryens.
    Les premiers vestiges attestant l'occupation humaine sur le territoire d'Ivry-sur-Seine datent de 4 000 ans, ils font du site un des lieux intéressants de l'archéologie en région parisienne. En 52 avant Jésus-Christ, Ivry est le théâtre de combats opposant les troupes de Camulogène, chef de l'armée des Parisii et celles de Labiénus, lieutenant de Jules César qui remporte la victoire. L'histoire y est riche jusqu'au cours du XIXesiècle, où la commune est amputée en deux temps : d'abord du village d'Austerlitz réuni à Paris par ordonnance royale du 6 janvier 1819 à la suite du déplacement du mur des Fermiers généraux, puis d'une frange nord-ouest, en 1860, suite à la création du 13earrondissement de Paris et de la construction de l'enceinte de Thiers (les « fortifs »). Lorsque celles-ci sont abandonnées va s'installer à la place ce que l'on nommera « la zone ».

     La commune prend son nom actuel d'Ivry-sur-Seine en 1897. 

Population : 56 000 habitants

Son club, son histoire:
        Fondé en 1947, par Maurice DUBREZ enseignant en EPS d’Ivry et Paul MERIGUET, le club a fêté en 1997 son cinquantenaire.
        Née au lendemain de la seconde guerre mondiale, la section handball de l’U.S. Ivry s’est alors appuyée, concernant son recrutement, sur le cours complémentaire existant à Ivry centre. 
        Ivry_2L’U.S Ivry peut s’enorgueillir de posséder l'un des plus beau palmarès du hand français.
        Soutenue en permanence par la municipalité et son maire Georges Marrane, elle disposait dès 1952 du stade Clerville (pour le handball à 11, aujourd’hui disparu) et du gymnase Delaune en 1953 (à l’époque, peu de clubs bénéficiaient d’une installation couverte et les matches de Nationale 1 se jouaient dehors).
       Rapidement, tant à 11 qu'à 7, les équipes féminines et masculines de handball de l’U.S. Ivry devaient franchir les différents échelons de la hiérarchie nationale, accumulant titres et sélections et permettant d’obtenir pour le club le plus grand palmarès du handball français.
       28 internationaux masculins (dont René Richard, capitaine de l’équipe de France A, Robert Scillieri, capitaine de l’équipe de France B et Daniel Hager, recordman ivryen sélectionné à 163 reprises !) ont permis à l’U.S. Ivry de vivre les très riches heures du handball français et international.

Son palmarès:
Champion de France :
Champion : 8 fois.
1963, 1964, 1966, 1970, 1971, 1983, 1997, 2007
Vice-champion : 1982, 1993
Coupe de France
Vainqueur : 1996
Finaliste : 1986, 1997, 2006 et 2008
.
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -
Finaliste : 2007
Coupe EHF:
Quart Finaliste : 2009

Sa saison dernière: 11ème/14 en LNH

Meilleur Eval de la saison passée Diego Simonet (Eval 8.7, LNH)

Meilleur buteur de la saison passée: Wissem Bousnina (94 buts, 23ème LNH)

Ses transferts:
Les départs:N. Marjanovic (Billère), R. Horak (Nancy), D. Ruch (entr adj. Rouen-Oissel), J. Pitocco (Gonfreville), S. Idir (Gonfreville)
Les arrivées :R. Gervelas (Cesson)

Joueurs clefs X Lorgelé (Arr gauche), les frères Simonet (Demi centre), Wissem Bousnina (Arr droit), Remi Gervelas et F.X. Chapon (Gardien)...

Anciens violets jouant à Ivry: aucun

Ses ambitions:    Ivry dans le doute
    Sauvés inextremis lors du dernier exercice grâce à une bonne fin de saison, les gars du Val de Marne espèrent cette année, être epargnés par les blessures. Le groupe, s'il n'est pas dénué de talent, a manqué sans doute d'un banc plus consequant pour palier aux absences des cadres! Ce sera, semble t'il, également le point faible d'Ivry cette saison, car le club a libéré quatre joueurs supplémentaires pour une seule arrivée, ou plutôt faudrait'il dire retour, celle du gardien Remy Gervelas. 
     L'équipe devra jouer juste dès le début de saison au risque de revivre une année encore délicate.

Classement estimé: Entre la 10ème et 14ème place.

Site du club: http://www.hand-ivry.org/

Son club du supporters: Les Lusifers

Sa Mascotte : /

Sa salle:(1500 places)
Gymnase Delaune
16 rue robespierre
94200 Ivry

Distance de Sélestat: 536 km ( 4h50 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     9ème journée  17/11/12  Ivry - Sélestat
Match retour: 25ème journée  29/05/13 Sélestat - Ivry 

Dernier rencontre:
Le 12/05/12  24ème journée Championnat LNH Ivry 29-29 Sélestat

Posté par fredgo à 12:33 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2012

Une récompense méritée

Maintenant que le maintien est assuré, la pression est retombée. À Sélestat, on goûte au plaisir d’avoir atteint son objectif deux journées avant le terme de la saison et de pouvoir ainsi se pencher sur la suivante.

Le président Vincent Momper (ici avec le gardien Laszlo Fulop) et l’entraîneur Jean-Luc Le Gall peuvent maintenant savourer une saison pleinement réussie. Archives Denis Werwer
 
L’histoire retiendra que le SAHB version 2011-2012 a assuré son maintien en D1 à Ivry à deux journées de la fin. Grâce à un but d’Arnaud Freppel dans les dernières secondes du match qui a permis à ses coéquipiers d’assurer le deuxième match nul de la saison, le deuxième consécutif après celui de la semaine passée face à Cesson. Deux issues similaires qui illustrent d’ailleurs parfaitement l’état d’esprit d’un groupe dont l’une des principales vertus est de ne jamais renoncer. « Les deux dernières fins de match sont à l’image de toute la saison, se félicite Jean-Luc Le Gall. Contre Cesson, on est parvenu à remonter deux buts de retard dans les dernières minutes. A Ivry, on évite aussi la défaite en remontant un handicap d’un but. Les gars ne lâchent jamais rien et méritent qu’on les félicite tous. Chacun s’est impliqué pour qu’on arrive à ce résultat. Et l’atteindre à deux journées de la fin le rend encore plus savoureux. »

D’autant que l’objectif n’était pas évident au coup d’envoi de la saison. Car avec l’un des plus modestes budgets de la Ligue Nationale, Sélestat ne partait pas avec les faveurs des pronostics. Une revue spécialisée avait d’ailleurs fait du SAHB de la chair à canon pour ses adversaires en le plaçant au dernier rang de la classe dans ses prévisions d’avant saison. C’était mal connaître une équipe qui a tiré sa force et sa cohésion de ses deux années de galères en Division 2. Et aussi grâce à un recrutement judicieux (Petrenko) et des paris payants (Podsiadlo et Pesic).

La régularité plutôt que des coups d’éclat

« Sans réussir des coups d’éclat, on a surtout été très régulier tout au long de la saison, se réjouit l’entraîneur. On n’a pas réussi à accrocher une équipe du top 4 comme quelques-uns de nos rivaux, mais on a fait notre championnat à domicile en faisant pratiquement le plein, la seule fausse note étant le nul contre Cesson. Et maintenant que l’on n’est plus obligé de regarder derrière nous lors des deux dernières journées, on peut essayer de finir en beauté en visant une place entre 6 et 9. Ce qui serait un excellent résultat. »

« La suite ? Ce ne sera plus que du plaisir, estime le président Vincent Momper. Non pas qu’on n’en a pas pris durant cette saison mais on n’aura pas de pression sur les épaules. On va déjà essayer d’offrir une victoire supplémentaire à nos fidèles supporteurs et tenter de remporter les deux derniers matches pour finir à la meilleure place possible. Le final haletant a été un soulagement même si j’avais totalement confiance dans les capacités de l’équipe à se maintenir. Je sais de quoi ils sont capables Mais tant que ce n’était pas fait mathématiquement, il y avait forcément un doute. Maintenant on peut savourer ce résultat. »

Un club qui compte dans le hand français

Et travailler sur la saison prochaine où il faudra forcément confirmer ce retour réussi sur la scène française. « Cela fait déjà quelque temps qu’on y travaille puisqu’on a resigné des joueurs en misant sur la stabilité, poursuit le président. Le meilleur recrutement consistant à conserver l’effectif. Nous attendons aussi sans crainte le verdict de la CNACG (commission nationale d’aide et de contrôle de gestion) à laquelle nous avons présenté un budget pour l’année prochaine qui devrait être équivalent à celui de cette saison (autour de 1,8 million d’euros).

A l’image du centre de formation qui accède à la Nationale 1 la saison prochaine (seuls Montpellier et Chambéry sont dans ce cas), Sélestat misera encore sur ses jeunes pousses. La semaine dernière, Rudy Seri, le demi-centre de l’équipe de France des moins de 19 ans a choisi Sélestat pour éclore plutôt que d’aller à Saint-Raphaël, Nantes ou Chambéry. C’est un signe qui montre aussi que Sélestat fait désormais partie du paysage du hand français.

Source C. Weibel
Journal L'Alsace

Posté par fredgo à 12:24 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 mai 2012

Ivry 29- 29 Sélestat : Les violets au paradis

les-selestadiens-peuvent-laisser-eclater-leur-joie-ils-ont-valide-leur-maintien-en-d1-photo-archivEn arrachant le nul, hier à Ivry (29-29), les Sélestadiens ont décroché le point qui leur manquait pour assurer leur maintien en D1. Le SAHB a réussi, avec brio, son retour dans l’élite du handball français.

Le cœur de Vincent Momper n’a finalement pas lâché. « C’était vraiment dur pour les nerfs ! », souffle le président du Sélestat Alsace Handball. En tête durant la majeure partie de la rencontre, les Violets ont un moment vu leur destin leur échapper dans les dernières secondes.

Mais Arnaud Freppel a délivré les siens en inscrivant le 29 e but, celui du bonheur pour un SAHB désormais assuré de son avenir en D1. « On a vraiment eu très peur sur la fin », lance Olivier Jung, capitaine d’une équipe sélestadienne une nouvelle fois héroïque hier.

« Il fallait vraiment être très costaud pour prendre un point à Ivry »

Il fallait en effet vraiment avoir du cœur pour résister au retour d’Ivryens portés par le bouillant public de Delaune. En infériorité numérique à l’entame des trois dernières minutes (27-28), Sélestat n’en menait pas large. L’espoir de valider le maintien semblait même s’envoler après cette réalisation de Bataille (29-28, 59 e). Mais comme face à Cesson une semaine plus tôt (28-28 au CSI), les Alsaciens n’ont pas craqué.

Ce point, le 20 e de la saison, est sans aucun doute le plus important. Il permet, à deux journées de la fin du championnat, d’assurer un maintien que les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’ont assurément pas usurpé (Nîmes et Paris ne peuvent plus dépasser Sélestat). « Je suis très fier de mes joueurs, sourit le coach violet. Il fallait vraiment être très costaud pour prendre un point à Ivry. »

Les coéquipiers de Quentin Eymann auraient même pu espérer mieux. En tête à la pause (15-18), le SAHB semblait lancé sur la voie d’un troisième succès à l’extérieur cette saison. Olivier Jung donnait ainsi cinq longueurs d’avance à son équipe (18-23, 40 e).

Un maintien mérité

L’élan violet allait alors être stoppé par… une panne d’électricité (21-24, 46 e). La coupure de dix minutes, le temps que la lumière revienne, profitait aux Ivryens (25-25 à la 52 e). « On a eu du mal à se remettre dedans, mais on n’a pas lâché », explique Oliver Jung.

La suite, on la connaît. Sélestat ne méritait pas de perdre hier. Tout comme il mérite amplement son maintien en D1. « Je suis très fier de ce groupe », jubile Vincent Momper. Les Sélestadiens n’ont pas manqué de laisser éclater leur joie au coup de sifflet final. Ils ont réussi leur retour dans l’élite. « Nous sommes très heureux », ne pouvait que répéter Olivier Jung.

Les Sélestadiens vont donc pouvoir fêter leur maintien avec leur public, samedi prochain face à Tremblay. « On ne va pas lâcher le championnat maintenant que nous sommes maintenus, assure le capitaine du SAHB. On veut leur offrir une victoire. »

Un ultime succès à domicile en forme de cadeau pour donner encore plus d’éclat à une saison d’ores et déjà réussie.

La soirée du Sélestat Alsace Handball aurait pu être parfaite. La réserve (N2) avait besoin d’un succès ... lire la suite

Source Dna

Posté par fredgo à 07:08 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ivry 29 - 29 Sélestat: Les réactions d'après match

514-489-12_05_15LeandriL'US Ivry a décroché face à Sélestat un précieux point dans la course au maintien. Acteurs marquants de la rencontre, Xavier Lorgere, Pascal Léandri et Olivier Jung sont dans les réactions d'après match.

 

Xavier Lorgere (arrière gauche d'Ivry) :

Avant la rencontre, on n’aurait peut-être pas signé pour un match nul. On voulait vraiment décrocher la victoire afin de s'approcher de notre objectif qui est le maintien. Au regard de la rencontre, on aurait vraiment pu se retrouver avec zéro point. On va donc se montrer positif en prenant ce point. En début de rencontre, on ne s'est vraiment pas montré très solidaire sur le plan défensif mais nous avons réussi à nous ressouder en fin de partie ce qui nous a permis de recoller au score. Ça aurait pu nous sourire un peu plus. Néanmoins, on ne va pas se montrer négatif.

 

Pascal Léandri (entraîneur d'Ivry, en photo) :

On a montré deux visages ce soir. Lors des 40 premières minutes, mes joueurs se sont montrés trop laxistes en défense. Puis en fin de rencontre, on a su retrouver une assise défensive en étant conquérant. Cette rencontre s'est en tout cas jouée sur des détails. On avait eu un avertissement à Saint-Raphaël le week-end dernier et, là encore, on est retombé dans nos travers. L'enjeu va être à présent de plus en plus croissant avec deux derniers matches tendus. Il va falloir désormais se concentrer sur les fondamentaux. L’équipe qui joue bien est celle qui va se maintenir.

 

Olivier Jung (pivot de Sélestat) :

C'est vraiment un soulagement d'avoir décroché le maintien. En fin de rencontre, on a eu vraiment peur mais on a assuré l'essentiel en décrochant le match nul. En milieu de seconde période, on a vraiment eu un creux qui aurait pu nous coûter cher. Dans le money-time, on a su se ressaisir et avec un peu de chance, on a décroché un point. On savait que cela allait être dur de venir gagner à Ivry. Ce score est donc vraiment positif pour nous. Nous n'allons en tout cas pas lâcher le championnat. On veut vraiment bien terminer à la maison.

Source US Ivry

Posté par fredgo à 06:38 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mai 2012

Présentation du match : Ivry - Sélestat : déjouer les pronostics à Ivry

apres-avoir-fait-souffrir-les-defenseurs-cessonnais-briffe-et-lanfranchi-kevin-beretta-tentera-d-eUne victoire suffirait au SAHB pour assurer mathématiquement son maintien, ce soir à Ivry. Mais le contexte paraît défavorable aux Alsaciens.

En regardant le classement, le déplacement de Sélestat sur les bords de la Seine paraît abordable. Car Ivry, l’adversaire du soir, se situe à trois points en retrait des Alsaciens. Mais la vision est en trompe-l’œil. Car l’ancienne lanterne rouge du classement a sérieusement redressé la barre au printemps. Finaliste de la Coupe de France, le doyen des clubs de l’élite est en train de se sortir du pétrin en multipliant les bons résultats. Sur ses sept dernières sorties, l’USI a gagné quatre fois et perdu les trois autres d’un but respectivement contre Dunkerque, Chambéry et Saint-Raphaël, soit trois équipes du top 4. C’est dire si la tâche s’annonce redoutable pour les hommes de Jean-Luc Le Gall qui ne tarit pas d’éloges sur son adversaire.  « Cette équipe joue super bien actuellement. Elle lâche bien les ballons. D’ailleurs si on faisait un classement sur les dernières journées, elle ne serait pas loin des meilleurs. Elle n’a rien à voir avec l’équipe qu’on a battue au match aller et où ne figuraient pas les frères Simonet ainsi que la recrue de l’hiver, le tchèque Horak, un excellent défenseur. Bref c’est du costaud. Mais ce n’est pas pour autant que l’on y va sans ambitions. A nous de ne rien lâcher en se mettant en configuration pour gagner. »

Se rassurer avant la dernière journée

Déjà vainqueur à deux reprises à l’extérieur cette saison, Sélestat aimerait y ajouter un troisième succès pour se mettre définitivement à l’abri. C’est l’idée qui animera une équipe qui reste sur deux bonnes sorties à domicile (victoire sur Nantes et nul contre Cesson). Mais la voie est étroite face à une équipe qui reste sous la menace de la relégation et qui peut faire un grand pas vers son salut dès ce soir.

Kevin Beretta, meilleur buteur sélestadien au match aller et la semaine dernière face à Cesson, a, comme tous ses coéquipiers, visionné le jeu de son adversaire. Il a son idée sur la manière d’opérer à Ivry.  « Leur base arrière est très puissante et ça peut jouer en notre défaveur. L’équipe paraît d’ailleurs beaucoup plus sûre d’elle par rapport à celle qu’on a affrontée en octobre. Elle s’apprête à jouer un match à la vie, à la mort contre nous. On sait ce qui nous attend. Mais nous avons aussi besoin de points pour ne pas attendre les deux dernières journées pour être assurés du maintien tant qu’il n’est pas acquis mathématiquement. A nous de jouer le hand qu’on sait bien développer. Avec un seul but en tête, assurer la victoire quelle que soit la manière. »

Après avoir connu un passage difficile au mois de mars, le jeune ailier gauche (il fêtera ses 22 ans la semaine prochaine la veille de la réception de Tremblay) est à nouveau l’un des atouts offensifs de Sélestat. Lui-même se surprend d’être à la hauteur de sa tâche dans un championnat qu’il découvre.  « Je n’aurais jamais imaginé en début de saison d’être titulaire et je ne savais pas si j’allais être capable de m’en sortir. J’ai peut-être bénéficié de l’effet de surprise lors du cycle aller, mais on me connaît désormais. Alors je varie les tirs et je continue de travailler pour progresser. Surtout au niveau défensif et sur le plan mental. » Le match de ce soir sera un nouveau test qu’il espère réussir pour le bien de son équipe avant tout.

IVRY – SÉLESTAT ce soir à 20h 
Gymnase Auguste Delaune à Ivry (94).
Arbitres : MM. Nordine Lazaar et Laurent Reveret.

Ivry :
Aux buts 1. Marjanovic et 16. Chapon (cap.)
Les joueurs 3. Horak, 4. Loupadiere, 5. S. Simonet, 6. D. Simonet, 7. Lorgere, 11. Mabire, 17. Indjic, 18. Bousnina, 20. Sulc, 25. Bataille, 27. Staigre, 77. Darras.
Entr. : Pascal Léandri.

Sélestat :
Aux buts: 12. Ivezic et 69. Fulop
Les Joueurs 3. Jung (cap.), 5. Petrenko, 6. Pesic, 7. Beretta, 8. Podsiadlo, 9. Beauregard, 11. Freppel, 13. Aman, 15. Pintor, 19. Eymann, 20. François-Marie, 27. Ostarcevic.
Entr. : Jean-Luc Le Gall.

Source L'Alsace par Christian Weibel

Posté par fredgo à 10:36 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vu côté d'Ivry: Cette fois, on ne doit pas se poser de questions ...

512-502-Loupadiere_cedric_01_PillaudUne semaine après la courte défaite à Saint-Raphaël (27-26), les Rouge et Noir disputent un match très important pour le maintien face à Sélestat, ce samedi, à Delaune.

Le revers enregistré la semaine dernière à Saint-Raphaël (27-26) n’a pas entaché le moral des Ivryens. Perdre chez le 3e du classement d’un petit but après une belle prestation n’a en effet rien de honteux. Au contraire. « On a bien joué, mais on a perdu sur des petits détails : des pertes de balle, des situations en supériorité numérique mal négociées… », se souvient Cédric Loupadière (en photo). Bref, c’était une défaite "encourageante", si on peut dire. Surtout qu’il s’agissait de la première après 4 victoires de suite en championnat. La forme et la confiance sont donc toujours là chez les finalistes de la Coupe de France. « C’est pour ça qu’on est rapidement passé à autre chose en se projetant sur ce match contre Sélestat », ajoute l’ailier gauche, plutôt en réussite ces derniers temps.

Effectivement, les esprits sont désormais tournés sur cette rencontre de samedi (20h) face aux Alsaciens. Un match capital pour les Rouge et Noir plus que pour les visiteurs, déjà assurés de se maintenir. Pour l’USI, 11e avec 1 point d’avance sur le premier relégable, rien n’est encore acquis. « On doit donc continuer à se battre pour marquer des points », reprend Cédric Loupadière. « Au match aller, on avait perdu de peu (22-21). Cette fois, on ne doit pas se poser de questions et essayer de nous imposer d’entrée de jeu. Jouer le maintien, c’est une pression supplémentaire, mais aussi un surplus de motivation, surtout quand on évolue à Delaune ».

Encore une fois, les joueurs de Pascal Léandri pourront compter sur le soutien de leurs supporteurs. A trois journées de la fin, l’enjeu est important, et ces derniers répondront évidemment présent pour cette occasion. « Une victoire contre Sélestat, ce serait un bon pas de fait vers le maintien », précise le joueur de 24 ans. Avec 18 points, Ivry serait effectivement bien parti pour se maintenir. Mais, avant d’en être là, il reste un match à jouer. Un match à gagner.

Source US Ivry

Posté par fredgo à 09:23 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mars 2012

A suivre de près : La lutte pour le maintien est engagée !

56716_bigOn en oublierait presque que la 18ème journée de D.1 masculine n’est pas terminée. Si Montpellier, en mode diesel a rajouté un 18ème succès à son actif, si St Raphaël et Dunkerque se sont neutralisés en allant s’imposer à l’extérieur, Chambéry mais surtout les équipes qui jouent le maintien, ont une sacrée carte à abattre en cette fin de semaine.
 
.
.
;
.
 
NIMESvsCESSON
          Nîmes                  Cesson.
   (11ème 11pts)      (7ème 16pts)
      N, D, V, D, V           V, DV, D, V
          

         A commencer par Nîmes qui ce vendredi, accueille Cesson. Un match important pour les Gardois face à un adversaire à leur portée et surtout dans la perspective du calendrier démentiel qui les attend jusqu’à la fin avril. Après avoir reçu les Bretons, ils devront en effet se déplacer à Istres, accueillir Saint Raphaël, être l’hôte de Dunkerque et enfin recevoir le voisin montpelliérain. La bonne nouvelle c’est que l’infirmerie de l’Usam se vide peu à peu et que Guillaume Saurina et le capitaine Jean Philippe Haon (notre photo de têteretrouvent le terrain. « C’est vrai que lorsque tu as une cascade de blessés, ça se complique beaucoup, reconnait Jean Philippe Haon, mais ça permet aussi à certains jeunes de jouer, de prendre de la confiance, on l’a vu lors du dernier match contre Tremblay et c’est quand même positif qu’ils prennent leurs responsabilités. » Depuis les deux dernières journées, les positions en queue de classement se sont resserrées, Nîmes est actuellement 12ème mais jusqu’à la 8ème place, personne n’est à l’abri de la relégation. « On s’aperçoit que les équipes qui avaient pris de l’avance ont trébuché et sont loin d’être sorties d’affaire. Mais avant toute chose, il faut qu’on s’occupe de nous et qu’on gagne des matches. » Neuf buts, c’est très exactement l’écart qui avait permis aux Gardois de s’imposer à Cesson, lors du match aller, il y a six mois. Les joueurs de David Christmann s’en rappellent eux qui la semaine dernière sont retombés dans leurs travers en se faisant éliminer de la Coupe de France par Ivry (31-23). « C’est un match dont l’issue peut avoir des conséquences, poursuit Jean Philippe Haon. Si ça se passe mal contre Cesson, ça risque de nous rendre la suite, plutôt difficile. Soyons donc vigilants car les Cessonnais savent être dangereux à l’extérieur. » C’était en effet en début de saison, les Bretons étaient allés s’imposer à Dunkerque, Paris et Créteil. 
 
 
CHAMBERY    vsIstres
      Chambéry                    Istres
                                   (12ème, 11pts)
     D, D, V, V, D             N, D, D, V, V
 
         Autre mal classé, Istres se déplace à Chambéry. L’opposition est intéressante à plus d’un titre. D’une part, les Provençaux sont en phase de conquête (quatre succès consécutifs dont la coupe de France) et leur collectif dégage une véritable sérénité et d’autre part Chambéry n’a plus que le championnat à disputer et sa place qualificative à la Ligue des Champions à défendre. Les Savoyards qui restent sur leur courte défaite (28-27) à Montpellier ne pourront toujours pas compter sur Xavier Barachet qui devrait faire sa rentrée, la semaine prochaine à Ivry. Philippe Gardent qui ce jeudi fête ses 48 printemps se méfie beaucoup de l’adversaire istréen. « C’est une équipe qui a eu du mal à se mettre en place cette saison, qui n’a pas été épargnée par les blessures et qui arrive au bon moment à trouver un rythme de croisière, analyse le technicien chambérien sur le site du club. Cette équipe est extrêmement dangereuse quand elle se présente comme elle va le faire samedi, sans une pression insurmontable et en jouant décontractée. Il va falloir être vigilant et intransigeant sur ce qu’on a à faire. » A juste titre puisqu’il y a deux saisons, Istres était venu s’imposer en Savoie de deux buts grâce notamment à un certain Maxime Derbier, tout heureux de jouer un sale tour à certains de ses anciens coéquipiers. 
 
 Nantes HvsPARIS
        Nantes        -          Paris  
                               (13ème, 10pts)
     V, N, V, N, D          D, D, D, D,
 
          Comme on se retrouve à moins d’une semaine d’intervalle ! Et surtout va-t-on assister au même Paris-Nantes qu’en quarts de finale de la Coupe de France ? Si c’est le cas, comme il n’y a pas eu de match et qu’en face, c’est une équipe amoindrie qu’ils ont affrontée, les Nantais peuvent déjà inscrire deux points à leur tableau de marche. L’objectif n°1 des Parisiens, c’est le maintien en D1. Débarrassés de la coupe de France, ils engagent une véritable course-contre-la-montre et contre le classement pour s’extraire de la zone rouge. Après le déplacement nantais, Paris qui ce samedi récupère Nicolas Claire (qui ne se ressent plus de sa béquille à la cuisse) va affronter en quatre journées, trois des concurrents directs au maintien, c’est dire si jusqu’à la fin avril, tous les points récoltés sont importants. Mais voilà, avec une infirmerie qui ne désemplit pas, l’affaire est bien mal engagée. Depuis la trêve, Nantes a limité la casse en championnat : deux nuls, une victoire et une défaite en déplacement à Saint Raphaël. Avec une fin de saison où il est fort probable que les accessits européens restent figés, Nantes n’aura plus que la coupe de France pour espérer briller hors des frontières. Pour cela, il faudra éliminer Montpellier (à Montpellier) en demi et remporter la finale. Bercy est encore bien loin de la Loire-Atlantique. 
 
CRETEILvsIVRY
       Créteil          -           Ivry
  (10ème, 13pts)      (14ème, 8pts)
     D, V, D, V,D           D, N, D, D, D 
 
Le match qui boucle cette 18ème journée dimanche, marque là aussi de passionnantes retrouvailles. Créteil-Ivry, c’était, il y a trois semaines, une des affiches des 8èmes de finale de la Coupe et les Ivryens s’étaient imposés après la séance de tirs au but. A en croire quelques joueurs de la jeune classe cristolienne croisés cette semaine, il est hors de question de revivre pareil scénario ou du moins, de sortir de Robert Oubron, avec un tableau d’affichage défavorable. Seul dernier, Ivry a besoin de points pour s’en sortir et Créteil doit rester vigilant  car avec seulement 13 points, à trois longueurs du 1er relégable, rien n’est acquis. Peu épargnées par les blessures, des deux formations, seule Ivry s’est renforcée en conséquence. En revanche, Créteil doit composer avec l’absence définitive jusqu’à la fin de la saison de Yannick Limer qui s’est fait opérer du genou (ménisque). Pierre Montorier revient dans le groupe après une rechute et un souci à la voûte plantaire. « J’ai encore quelques petites douleurs mais comme on entre dans une série de matches importants, nous a-t-il confié, je me dois d’être là et faire ma part de boulot. En plus, dimanche, le match risque d’être très serré et très tendu. » L'Auvergnat sera épaulé sur le poste par l’international junior Jérémy Toto.
 
Source Handzone.

Posté par fredgo à 12:12 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 janvier 2012

Sélestat, un promu sans complexe !

C'est l'heure des bilans de la première partie du championnat et du tour des clubs.

 

3141-PT-Fulop_laszlo_06_PillaudAprès deux saisons passées en D2, Sélestat a signé un retour remarqué en D1. Malgré les blessures prématurées de joueurs clés, le club alsacien a terminé cette phase aller à une belle 8e place.

      Pour son retour parmi l’élite, Sélestat ne pouvait rêver meilleur départ. Premier match, première victoire contre Créteil (26-24). La saison de l’équipe était lancée. Car, si cette victoire a permis de débloquer tout de suite le compteur, elle a surtout décomplexé tout le monde. Les Alsaciens ont en effet tenu la dragée haute à tous leurs adversaires, y compris les cadors du championnat contre lesquels ils ont joué la gagne jusqu’au bout. A Chambéry, par exemple, malgré une courte défaite 31-29.
      Mais ces belles résistances contre les « gros » n’ont pas rapporté de points. Alors il fallait partir les chercher ailleurs, malgré le manque d’expérience d’une partie du groupe et surtout les blessures précoces de joueurs clés comme Michal Salami et Jordan François-Marie. Cette mission, les troupes de Jean-Luc Le Gall (éliminés dès le 1er tour de la Coupe de la Ligue par Tremblay) l’ont parfaitement réussie en s’appuyant notamment sur deux recrues : Pawel Podsiadlo (5 buts par match) et Laszlo Fulop (10e gardien de D1, en photo). La régularité a payé, le sang froid en fin de match aussi. Le promu a ainsi enregistré deux précieuses victoires au buzzer contre Ivry (22-21) puis à Toulouse (28-27), point de départ d’une belle série de 4 succès lors des 6 dernières journées de cette phase aller.
      En terminant aussi fort, avec au passage une qualification pour les 8e de la Coupe de France, Sélestat a pu accrocher en championnat une 8e place méritée avant la trêve. Le club compte désormais 5 points d’avance sur les relégables. Une avance insuffisante pour assurer le maintien, mais confortable malgré tout. Et, si l’équipe conserve lors de la phase retour la même solidité (8e attaque et 7e défense de D1), elle pourra même regarder devant elle, et non plus derrière.

Bilan de la phase aller du championnat (13 matches) :
8e place au classement, 12 points
6 victoires, 0 nul, 7 défaites
Buts marqués : 355 (8e)
Buts encaissés : 360 (7e)

9èmes
Tremblay en quête de régularité
Troisième du championnat en 2009 et 2010, Tremblay cherche depuis l’année dernière à retrouver ces sommets. Cette fois encore, ce n’est pas très bien parti ... (Lire la suite ici)
10èmes
Créteil, le savant mélange

Grâce à la bonne osmose entre les cadres et les jeunes pousses du club, Créteil a longtemps flirté avec le haut de tableau. Avant de connaître un coup de mou à la fin... (lire la suite ici)
11èmes
Paris, la défense en chantier

En délicatesse avec sa défense, Paris n’a pas su exprimer tout son potentiel dans cette première phase. 11e à la trêve, le club de la Capitale devra hausser son niveau... (lire la suite ici)
12èmes
Istres sur le fil du rasoir

Malgré un groupe restreint et le départ d’Ibrahima Diaw après quelques journées, Istres a su s’appuyer sur une attaque efficace pour éviter (de peu) la zone rouge avant... (lire la suite ici)
13èmes
Nîmes, entre hauts et bas

Malgré la présence de 2 des 4 meilleurs buteurs de D1 dans son effectif, Nîmes a eu du mal à être régulier en championnat. Victime d’une fin de première phase... (lire la suite ici)
14èmes
Ivry, le mauvais sort

Pas épargné par les blessures depuis le début du championnat, Ivry a souvent eu du mal en fin de match. Malgré sa dernière place au classement, l’USI a tout de même réussi... (lire la suite ici)

Source LNH

Posté par fredgo à 12:21 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 octobre 2011

Résumé de la 5ème journée

       56001_big

          Gloire aux gardiens de buts ! A Sélestat, Montpellier, Nîmes, Paris ou St Raphaël, ils ont encore été déterminants. Ces hommes à part animés d’un grain de folie qui leur est propre, font souvent à eux seuls la décision. Comme  lors de cette 5ème journée de LNH. 

.

.

SAHB22/21IVRY
 

j5r_beretta       Après un début de saison en fanfare (3 points sur 4 possibles), le Skylab ivryen ne répond plus. Les trois dernières sorties se sont soldées par des défaites et même si l’effectif est amoindri par les absences de Dominikovic (blessé depuis septembre), et des frères Simonet au Mexique pour les Jeux Panaméricains (jusqu'au 24 octobre au moins), la situation devient problématique pour les rotations d'autant que samedi, Pascal Léandri n'a pas pu disposer de Damir Smajilagic, malade et a perdu Fabien Ruiz qui après avoir inscrit trois buts en 4 minutes, a du quitter ses camarades (rupture du tendon d'Achille). Et pourtant, à Sélestat, adversaire direct au maintien, Ivry rate de peu le partage des points. Un manque de réalisme dans le money time, des buteurs alsaciens en réussite (la gâchette Beretta – notre photo - a fait parler la poudre avec 7 réalisations) et surtout Laszlo Fulop, impérial dans ses cages (20 arrêts) ont anéanti les espoirs des Val-de-Marnais. Les Alsaciens privés eux aussi de quelques cadres, ont joué au yo-yo avec leur avance (+ 5 buts à la 42ème) avant d’assister impuissants, à la remontée de leur adversaire (22-21) à 4’20 du terme. Sur cette fin de match, rien ne sera marqué, les pertes de balle succédant aux arrêts de gardiens. Sélestat engrange deux points précieux avant de se déplacer mercredi à Chambéry. Ivry bénéficiera d'une semaine pour préparer un nouveau test, à Istres. L'équipe ivryenne traverse une mauvaise passe mais cela va devenir une habitude, chaque rencontre risque d'être un chemin de croix. Surtout en l'absence de tant de cadres.

Le classement

J5

Source Handzone

Posté par fredgo à 12:28 - 20) La saison 2011/12 en LNH - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,