Le 8ème Rugiss' Hand

Bienvenue sur le 8eme Rugiss'Hand, site amateur dédié au club phare du Sélestat Alsace Handball, à ses joueurs et destiné à son fidèle public. Retrouvez toute les infos possibles...

23 juillet 2013

Volet 02/14 : USAM Nimes Handball

NIMES
USAM Nîmes Gard

Nimes

Sa ville : 
   Nîmes
(Nimes en occitan provençal) est une ville du sud-est de la France, préfecture du département du Gard.
    Située entre la mer Méditerranée et la montagne des Cévennes, sur un axe très fréquenté, la ville de Nîmes voit en période estivale sa population s'accroître et dépasser le million, composée de touristes venus visiter ses monuments romains et participer à ses férias et festivals.
    Nîmes est également appelée « la Rome française », de par ses prestigieux monuments romains (tels que les arènes de Nîmes, la maison Carrée ou encore la tour Magne) et surtout du fait qu'elle comprend sept collines, à l'instar de la Ville éternelle.
    La fondation de Nîmes remonte à l'Antiquité. Ville à la fois romaine et hispanique, camarguaise et cévenole, provençale et languedocienne, elle s'enorgueillit d'une culture et d'une histoire particulièrement riches et reste une ville à forte identité. Son riche patrimoine historique et culturel ainsi que la valorisation du patrimoine et de l'architecture a permis à la ville d'obtenir le label de Ville d'Art et d'Histoire.
   
L'engouement de la population de l'hexagone pour le sud-est de la France et la desserte de la ville par des relations ferroviaires assurées par les TGV lui donnent un dynamisme nouveau et contribuent à ses récents essors démographique et économique.

Population à Nîmes: 150 000 habitants

Son club, son histoire:
        L'Union Sportive des Anciens du Mont Duplan Nîmes est née en 1960. Très vite Champion du Gard, puis du Languedoc, l'USAM débordera du cadre régional pour accéder au Championnat de France nationaux.
       Vice Champion de France de National II en 1971 et 1976, l'USAM se hissa à deux reprises parmi l’élite, mais faute de moyens ne peut s'y maintenir.
          1982 : la troisième montée est la bonne, huitième club français en 1983, l'USAM rafle au passage le Challenge de France. L’histoire est en route et le public nîmois ne s’y trompe pas. La salle Pablo Neruda devient vite un chaudron vert où plus de 800 personnes se massent régulièrement pour encourager ses stars. Eux aussi seront vites récompensés de leur soutien.
         1988, 1990, 1991, 1993 : L'USAM est 4 fois Champions de France. Le hand hexagonal ne jure que par cette équipe impressionnante, dirigée par Jean-Paul MARTINET. Les plus grands noms y sont recensés : VOLLE, GARDENT, MEDARD, STOECKLIN, LATHOUD, SARACEVIC, SMAJLAJIC, GAUDIN, PORTES, CHAGNARD et bien d’autres. C’est la « dream team » française. A cette époque, l’équipe de France est composée d’une grande majorité de ces joueurs. Ceux qui deviendront les Bronzés de Barcelone, puis les Barjots…
           1994 : L'USAM remporte sa troisième Coupe de France. 
        Malheureusement, le club est rétrogradé en division inférieure suite à un dépôt de bilan. L’USAM mange son pain noir. Néanmoins, elle reste qualifiée pour la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupes en 1994/95. 
         2000 : En D2, la deuxième partie du championnat est remarquable avec 10 victoires, 1 nul, 2 défaites. L'équipe réussit à rattraper Nancy et à les coiffer sur le fil. A égalité de points, grâce au goal average particulier et à la meilleure défense de D2, l'Usam termine auréolé du titre de Champion de France de Division 2.
        NÎMES est bien de retour en première division ! Désormais, il faut reconstruire.
          2001 à 2003 : L'objectif du maintien est assuré chaque saison. Et l’USAM ne cesse d’intégrer à son équipe première des joueurs de grande qualité, issus de son centre de formation. Citons, Grégoire DETREZ, Jean-Philippe HAON, Arnaud VIELZEUF… 
       A ce moment, les ambitions sont claires : l’USAM doit revenir à son meilleur niveau et réintégrer le gotha européen dans les trois prochaines années. 2005-2006 assoit ce grand retour puisque les hommes de Christophe MAZEL et Jérôme CHAUVET, deux « anciens », se classent à la 6e place du championnat de France de D1 et participent aux quart de finale de la Coupe de la Ligue.

podium-web

Mais les progrès se confirment vraiment à l'arrivée d'Alain PORTES fin 2006. Ses deux années d'exercice se sont soldés par une 5e place au classement et pour la saison 2007-2008, une jolie place en demi-finale de la Coupe de la Ligue a été accrochée.

Les années suivantes sont plus difficile pour l'Usam qui flirte avec la reléguation à l'image d'une saison 2010/2011 complètement raté en début de saison. Mais impossible n'est pas Nîmois et ce groupe réussit une incroyable deuxième partie de saison au terme de laquelle il finira par se maintenir grâce à sa 10e place au classement.
     Eté 2012... Malgré sa vaillance légendaire, Nîmes n'a pas reussi à se maintenir. C'est la descente en Pro D2.
     2013, les revoilà en Lnh, auréolés du titre de champion de France 2013. L'USAM a reussi à remonter ...

Son palmarès:
Champion de France :
Champion LNH: 1988, 1990, 1991, 1993
Champion D2: 2001, 2013
Coupe de France
Vainqueur : 1985, 1986, 1994
Finaliste : 1989
Coupe de la Ligue
1/2 Finaliste : 2008

Sa saison dernière:
1er place au classement PRO D2 
22 victoires, 0 nul, 4 défaites
Buts marqués : 803 (1ère attaque)
Buts encaissés : 683 (2ème défense)

Meilleur Eval de la saison passée: Guillaume SAURINA

Meilleur buteur de la saison passée: Guillaume SAURINA (183 buts, Meilleur buteur Pro D2)

Nimes_sauve_des_eaux_actus

Ses transferts:
Les départs: J. Vergely (Billère) M. Boubaiou (Cherbourg) E. Mansuy (Dijon)
Les arrivées : R. Desbonnet (Gardien, 21ans, Montpellier), P. Mourioux (Demi centre, 24ans, Nantes), D. Waeghe (Arr Droit, 29ans, Tremblay), F. Ferreiro (Elu meilleur Pivot de N1 2013, 27ans, Saintes), A. Rahim (Demi centre, 23 ans, Nancy), J. Fernandez Sanchez (Arr Gauche, 20ans, Cuenca, Esp.)

Joueurs clefs: F. Junillon (Arr Gauche), G Saurina (Meilleur buteur Pro D2 2012/13),  ...

Anciens violets jouant à Nîmes: Damien Waeghe, (violet de 2005 à 2007)

Ses ambitions:    
    Les ambitions de l'USAM pour la saison prochaine sont clairement définis, à savoir finir entre la 7ème et la 9ème place au classement général. Ceux-ci paraissent ambitieux mais le collectif solide tant au niveau physique que mental de la saison passée, plus le rajout de joueurs de talents tels que notre ancien violet, Damien Waeghe, le solide pivot Ferreiro venant de Saintes ou bien encore l'arrivée du prometteur gardien Montpellierrain, Remi Desbonnet laissent penser que les Crocodiles ont mis toutes leurs chances de leur côté. La maison gardoise a resserré les rangs et paraît à nouveau d'attaque pour relever les nombreux défis de la ligue nationale.  

Classement éstimé: Entre la 10ème et 13ème place  
   
Site du club: http://www.usam-nimesgard.fr/

Ses supporters : Pas de club

Sa Mascotte : -

Sa salle:(4100 places)
Le Parnasse
Avenue du Languedoc
30900 Nîmes

Distance de Sélestat: 690 km (6h20 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     9ème journée  19/11/13  Sélestat / Nîmes
Match retour: 26ème journée 26/05/14  Nîmes/ Sélestat

Dernier rencontre
Saison 2011/12, le 26/05/2012
Championnat LNH, 26eme journée
Nîmes 25 - 31 Sélestat  

Posté par fredgo à 07:40 - 02d) Nos adversaires de la saison - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mai 2013

Des nouvelles de nos anciens violets: Girardin monte en Pro D2, Waeghe signe à Nîmes

      

1856-border

        Nicolas Girardin et les Girondins de Bordeaux ont validé leur billet en Pro D2 lors du dernier week-end. Nico a pu ainsi regouter aux joies ''délirantes'' d'une nouvelle montée à l'étage supérieur.

     Cette fois, c’est fait. En triomphant de leur dauphin Saintes, les Girondins de Bordeaux rejoignent la Pro D2. Cette victoire clôt un long, très long tunnel de six saisons durant lesquelles les Bordelais auront couru après cet objectif de monter en D2 sans y parvenir. Régulièrement sur le podium, encore deuxièmes voici deux saisons et lors du dernier exercice, les Girondins ont gravi cette dernière marche. Enfin. Et de quelle façon...

Félicitation à Nico et au club Bordelais

    

2013-05-02_damien_waeghe_file_vers_nimes

  

L'ancien arrière droit violet Damien Waeghe quittera Tremblay à la fin de la saison. En fin de contrat, il part de la région parisienne pour s'en aller retrouver le soleil du midi et le club de Nîmes qui fera son retour en LNH la saison prochaine (sauf grosse surprise).

Bonne continuation dans son nouveau club à Damien

30 juillet 2012

Volet 04/14 : Tremblay en France

 TREMBLAY
Tremblay en France Handball

Sa ville:

conservatoire     Tremblay-en-France est la commune la plus vaste du département de Seine-Saint-Denis avec ses 2 244 hectares. Située à 25 km de Paris, elle est limitée par le Val-d'Oise au nord-ouest, la Seine-et-Marne à l'est.

    Tremblay-en-France est réputée pour sa verdure et ses sites naturels qui ont été sauvegardés de l'urbanisme sauvage des années 1960 et 1970. Ainsi un massif boisé de 70 hectares, hérité des grandes forêts qui couvraient le Nord de l'Île-de-France, fait de Tremblay-en-France l'exception verte de la Seine-Saint-Denis. Une exception confirmée par la présence du canal de l'Ourcq et de ses berges verdoyantes au sud, ainsi que par les rives du Sausset au nord.
    Le village tire son nom du latin tremuletum, le bois de trembles ou peupliers blancs. La France évoquée est le Pays de France, plaine agricole
du nord-est de Paris où se situe la ville. Située à l'écart des grands axes, la plupart desévènements de l'histoire ne l'atteignent guère et ce jusqu'à la Révolution française. La première évolution importante est la construction du canal de l'Ourcq, décidée par Napoléon Ier, qui permet alors aux paysans de vendre plus facilement leurs productions à Paris. À partir des années 1920, la commune connaît, comme beaucoup de ses voisines, une transformation importante. En 1974 est inauguré l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, à l'extrême nord de la commune. Au début du XXIesiècle, Tremblay présente ainsi une configuration originale avec un sud urbanisé, un centre villageois entouré de terres agricoles et le nord occupé par les installations aéroportuaires et des zones d'activités économiques (Paris-Nord II). Le village, ou « Vieux Pays » est resté préservé.

Population à Tremblay: 35 000 habitants

Son club, son histoire:
        Le club est fondé en 1972 sous le nom de « Vert Galant Sportif Tremblay » mais rejoint la structure omnisports du « Tremblay Athletic Club » dans la foulée. Le club quitte la structure omnisports du TAC et est rebaptisé "Tremblay en France Handball" en 2002.
       Le club accède pour la première fois de son histoire parmi l'élite du handball français à l'issue de la saison 2004-2005. La courbe de progression du club est impressionnante malgré son coup d'arrêt de cette saison

  • 1997 : promotion en championnat national 3 (D5)
  • 1999 : champion de N3 et promotion à l'étage supérieur (D4)
  • 2001 : promotion en Nationale 1 (D3)
  • 2002 : promotion en Super Elite Division 2 (D2)
  • 2003 : relégation à l'étage inférieur (D3)
  • 2004 : champion de France Nationale 1 (D3) et retour en Super Elite Division 2 (D2)
  • 2005 : promotion en championnat de France de 1re Division.
  • 2006 : 11ème du championnat de France de 1re Division
  • 2007 : 6ème du championnat de France de 1re Division
  • 2008 : 7ème du championnat de France de 1re Division
  • 2009 : 3ème du championnat de France de 1re Division
  • 2010 : 3ème du championnat de France de 1re Division et éliminé en quart-de-finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de handball
  • 2011 : 7ème championnat de France de 1re Division
  • 2011 : Vice-champions d'europe des vainqueurs de coupe 

Son palmarès:Tremblay
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :
Finaliste : 2011.
Champion de France :
Champion : -
Meilleure place: 3eme en 2010
Coupe de France
Vainqueur : -
Finaliste : 2010
Coupe de la Ligue
Vainqueur : -

Sa saison dernière:
10e place au classement, 20 points
10 victoires, 0 nul, 16 défaites
Buts marqués : 673 (13e)
Buts encaissés : 724 (9e)

Meilleur Eval de la saison passée Romain Gaillard (Eval 7.8, LNH)

Meilleur buteur de la saison passée: Matthieu Drouhin (98 buts, 22ème LNH)

Ses transferts:
Les départs: S. Mongin (Chartres-M.), S. Ostertag (Chartres-M.), O. Sapronov (Lanester) H. Hamouda (?) M. Sy (Semur)
Les arrivées : R. Salou (Montpellier), A. Tuzolana (Silkeborg, Dan), B. Bataille (Massy), M. Malina (Zubri, Tch), V. Ostarcevic (Sélestat)

Anciens joueurs violets jouant à Tremblay
Vladimir Ostarcevic (de 2010 à 2012), Damien Waeghe (2005 à 2007)

Joueurs clefs: A Bingo (Ailier gauche), Romain Gaillard (demi centre), Audray Tuzolana (Ailier gauche), Damien Waeghe (Arr droit)...

Ses ambitions:    
      C'est vrai qu'il faut remonter à sa première année LNH, en 2006, pour voir Tremblay ne pas être dans le haut du classement! Mais le club a toujours de grosses ambitions !
     ''Tirer vers le haut'' du classement reste son ''litemotiv''. Pour ce faire, elle renforce presque tous ses postes avec la venue de Tuzolana (ailier/arrière gauche), de Rémi Salou (pivot), du jeune Benjamin Bataille (demi-centre), de Milan Malina (gardien), sans oublier notre ancien violet, resté en France, Vlado Ostarcevic au poste de demi centre. 
      C'est donc un nouveau visage que nous proposera les franciliens, sans son emblématique ex-international, Sébastien Ostertag qui aura passé sept saisons à Tremblay. Une page se tourne. A savoir si cette nouvelle page est plus ''heureuse'' que les deux dernières années.

Classement estimé: Entre la 6ème et 10ème place 
   

Site du club: http://tremblayhandball.com/

D1 Tremblay en FranceSes supporters: Les joyeux supporters

Sa Mascotte:      ==>

Sa salle:(1200 places)
Palais des sports
Rue Jules Ferry
93290 Tremblay-en-France

Distance de Sélestat: 445 km ( 5h30 de trajet)

Rencontres:
Match aller:     2ème journée  13/10/12  Sélestat - Tremblay 
Match retour: 16ème journée 23/02/13  Tremblay - Sélestat
16ème de finale coupe de la ligue: 27/10/12 Sélestat - Tremblay 

Dernier rencontre
Le 19/05/12 25ème journée championnat LNH: Sélestat 35-31 Tremblay

29 octobre 2011

J-1 : Montpellier est-il vraiment imbattable ?

     Quelques anciens de Sélestat ont donné leur avis concernant la manière de procéder pour tenter de battre l’ogre montpelliérain. Selon ces spécialistes, la fenêtre de tir est étroite mais pas tout à fait impossible.thierry-omeyer-baptiste-butto-heykel-megannem-et-sassi-boultif-(de-gauche-a-droite-et-de-haut-en-b

       Depuis plus de deux ans et demi, aucune équipe du championnat de France, à l’exception de Chambéry, n’est arrivée à faire mordre la poussière à Montpellier. Il faut remonter au 4 mars 2009 pour trouver la trace de la dernière défaite des Héraultais. Contre Tremblay. Autant dire que la tâche des Sélestadiens, ce dimanche contre le multiple champion de France, relève de l’impossible. Mais comme l’exploit fait partie du sport, on ne peut rien exclure.

Le match de leur vie

     « Il y a toujours une chance à saisir, aussi petite soit-elle, estime Heykel Megannem (Saint-Raphaël).  Pour réussir un bon match, il faut que tous les joueurs évoluent au-delà de leurs capacités. Il est essentiel de se transcender afin d’aborder un tel match dans l’espoir de le gagner. Sinon ça fait moins 15 à l’arrivée. »

Avant d’élaborer une quelconque stratégie, l’état d’esprit semble donc primordial.  « Nos adversaires sont obligés de sortir le match de leur vie », confirme le gardien de Montpellier Mickaël Robin en convalescence après un accident de scooter au printemps.  « Même si c’est Montpellier en face, il faut y croire à 400 %, suggère Rock Feliho, le capitaine nantais qui rappelle que son équipe avait longtemps inquiété le champion l’an dernier en n’échouant que de deux buts (30-32).  Il faut toujours s’appliquer à rester dans le match et tenter de casser le rythme le plus possible. »

Son coéquipier, Seufyann Sayad penche aussi pour cette option, car le MAHB  « n’enflamme pas immédiatement le match mais pèse physiquement sur la rencontre au fil des minutes. Il faut donc perdre le minimum de ballons pour éviter de leur fournir trop de munitions. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, d’autant que Montpellier semble inabordable en ce moment. À moins de faire comme Copenhague (N.D.L.R. : premier tombeur du champion de France dimanche dernier en Ligue des Champions) ».

Prendre du plaisir

Deux semaines plus tôt Thierry Omeyer n’était pas arrivé, malgré une bonne vingtaine d’arrêts, à stopper la machine héraultaise, venue s’imposer à Kiel.  « Ça me paraît plutôt compliqué dans la mesure où les deux clubs (Sélestat et Montpellier) n’ont pas les mêmes objectifs. Ses adversaires tiennent souvent une mi-temps avant de céder face au rouleau compresseur montpelliérain. Pour avoir une chance de gagner, il faut déjà réussir un match parfait et compter sur un relâchement de Montpellier. Mais ce n’est pas dans les habitudes de la maison. Les Sélestadiens doivent surtout se lâcher et prendre du plaisir. Goûter à ce qui sera une belle fête et s’en servir pour la suite. Car cette équipe a montré de belles choses depuis le début du championnat. »

Un ancien joueur de Sélestat a déjà réussi l’exploit de battre Montpellier. Il s’agit de Sassi Boultif en finale de la Coupe de la Ligue 2009 à… Miami.  « Il faut être vraiment costaud et se mettre la tête dans les murs. Avoir une envie incroyable, un truc qui vient du cœur, et surtout ne rien lâcher, même pas une seconde. Car Montpellier tabasse tout le monde. Ils sont intouchables. »

Jouer avec ses armes

     « Montpellier pourrait présenter deux équipes en LNH tellement leurs postes sont doublés, estime aussi Baptiste Butto, meilleur buteur du championnat l’année dernière avec Dunkerque.  Si tu rentres dans un combat physique contre eux, c’est se jeter dans la gueule du loup. Car c’est difficile de rivaliser pendant soixante minutes. Il faut essayer de jouer avec ses propres armes. »

      « L’une des grandes forces de Montpellier consiste à récupérer le ballon et à le monter très vite. Il faut donc lâcher le moins de balles possibles et éviter de jouer en première intention, prévient Damien Waeghe qui s’est incliné de 9 buts mercredi avec Tremblay à Montpellier.  Cela demande une grosse débauche d’énergie en défense afin de pouvoir les prendre à leur propre jeu. Mais c’est épuisant pendant une heure. »

      « Si une équipe nous emmène dans le money time, ce ne serait plus la même chose », considère Mickaël Robin. Pour l’instant cela n’est pas encore arrivé cette saison en championnat de France. Sélestat y arrivera-t-il ? Malgré le bel état d’esprit affiché depuis le début de la saison, cela tiendrait du miracle.

 Christian Weibel
Source L'Alsace

15 octobre 2010

Vu du côté de Créteil: Montrer que nous sommes les meilleurs

         

Capitaine motivé de l'USC, Damien Waeghe prépare le match contre Sélestat avec envie et détermination.

Damien, vous êtes invaincus depuis quatre matches. Ton équipe est en confiance?

     Exactement. L'équipe est en confiance. Comme je l'ai toujours dit, il y règne une bonne ambiance, une bonne atmosphère. Une sérénité s'est dégagée de ces bons résultats. Après, c'est un match délicat, le plus difficile de la saison, sachant qu'il y a l'aller et le retour. Ce sont peut-être les deux plus grosses équipes de la saison qui s'affrontent. C'est maintenant qu'il va falloir montrer que nous sommes les meilleurs.

Sélestat. Premier gros choc à domicile. Comment appréhendez-vous ce match sachant que les points à domicile sont importants pour la montée?

       
             Oui. C'est mieux de ne pas perdre de points à domicile. Après, ce n'est pas parce que l'on perd dimanche que nous n'allons pas monter. Cela ne veut rien dire du tout. Mais c'est mieux de le gagner.
     Nous sommes l'équipe qui revient de D1, pas eux. Ce sont deux belles équipes qui vont s'affronter. Que le meilleur gagne mais c'est à nous de gagner ce match.


Sélestat, une équipe que tu connais...

       Ils se basent sur une défense solide, un peu spéciale, haute. Ils sont également forts sur la montée de balle apparemment, par rapport à ce que l'on a vu à la vidéo. Après, en attaque placée, cela semble moins impressionnant. Ils ont un bon demi-centre et un bon gardien. Ils ont fait un bon recrutement cette année. C'est une belle équipe.


Comment l'équipe a vécu le départ de Victor Boillaud?

         C'est clair qu'il y a un petit manque. Victor est quelqu'un qui s'entendait bien avec tout le monde dans l'équipe. Tout le monde l'appréciait. Nous savons que son départ était surtout pour lui. Nous voulons son bonheur donc nous sommes de tout cœur avec lui pour que tout se passe bien et nous lui souhaitons bonne chance.

Source Site de L'U.S. Créteil.

Posté par fredgo à 07:00 - 02e) Vu par nos adversaires... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 octobre 2010

Comme un air de D1 !

        Le Sélestat AHB, leader invaincu de la Pro D2 après cinq journées de championnat, rend ce dimanche visite à Créteil, son dauphin. Anciens de l'Élite, les deux clubs ne rêvent que d'y retourner.

C_etait_il_y_a_quatre_ans_deja_et_Damien_Waeghe_effectuait_sa_derniere_saison_a_Selestat

         C'est «le» match de cette 6e journée de championnat. Le choc entre les deux premiers du classement, tous deux anciens pensionnaires d'un D1 qu'ils ambitionnent de retrouver à la fin de la saison.
         C'est aussi «le» test pour deux formations qui entendent marquer leur territoire. Pour l'US Créteil surtout qui, pour s'être pris les pieds dans le tapis à Billère d'entrée de jeu et avoir concédé le nul, il y a huit jours, à Aix, n'a plus vraiment le droit à l'erreur.
         « C'est une rencontre d'une extrême importance, confie Damien Waeghe, l'ex-Sélestadien aujourd'hui Cristolien. Nous accusons trois points de retard sur Sélestat, cinq, ça ferait vraiment beaucoup. Et une équipe qui joue la montée ne peut se permettre de perdre dans sa salle face à un concurrent direct. »

« Nous sommes de mieux en mieux »

        Le gaucher international, trop peu utilisé en ce début de saison (il est en concurrence avec le Croate Koljanin, arrivé de Celje en début de saison), se réjouit de retrouver son ancien club, surtout de jouer un match de ce calibre. « C'est sûr, ça va envoyer. Ce sera, de toute façon, un beau match, un affrontement qui sentira bon la D1... »
       Si les résultats enregistrés par le SAHB l'incitent à la prudence, Damien « Sticks » Waeghe ne se veut pas plus inquiet que ça. Certain qu'il est des forces de sa formation.
       « Le moral est au beau fixe, l'ambiance excellente, nettement meilleure que la saison dernière. Et, sportivement, nous sommes de mieux en mieux. C'est vrai qu'on a eu un peu de mal en début de saison. Il n'est pas évident d'être l'équipe qui descend de D1, celle que tout le monde veut battre. Mais nous avons bien rectifié le tir. »

Meilleure attaque contre meilleure défense

        Meilleure attaque de la poule (155 buts marqués, 31 de moyenne), mais aussi troisième plus mauvaise défense (140, 28 de moyenne), l'US Créteil sera forcément un adversaire redoutable pour des Sélestadiens avançant de leur côté la meilleure défense (122, 24,4) et la troisième attaque (149, 30).
       « Nous n'avons pourtant pas de véritable problème, termine Damien Waeghe. Pas en défense du moins. Notre souci est plus le nombre de pertes de balle que nous concédons (19 à Aix)... »
       Dimanche, il ne fera pas bon, pour Créteil comme pour Sélestat, donner dans l'à peu près. Sérieux et application seront une nouvelle fois les clés du match. On sait que le SAHB ne manque ni de l'un ni de l'autre depuis le début de la saison...

Source DNA

Posté par fredgo à 12:57 - 20) La saison 2010/11 en Pro D2 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2009

Un ''ancien'' violet chez les Bleus

           Suite à l'hécatombe de joueurs blessés au sein de l'équipe de France, Damien Waeghe (l'Alsacien et ancien violet jouant actuellement à Créteil) a été invité à rejoindre les sélectionnés de l'équipe de France pour affronter le Portugal.

Nous lui souhaitons la meilleure réussite qui soit.

Waeghe

Damien sous les couleurs du SCS pendant la saison 2005/2006

Damien Waeghe (Strasbourgeois) a joué deux saisons à Sélestat de 2005 à 2007.

 

Posté par fredgo à 22:39 - 01) Actus et News - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2006

L'équipe du SCS 2006 /2007 et ses joueurs

equipe SAHB 2006 2007

En haut :  Francis FRANCK , Damien Waeghe,  El-Hadi BILOUM , Bastien ARNAUD ,  Christian OMEYER , Raphael Nestor, Michael Robin

  Au milieu :  Baptiste BUTTO ,   Arnaud FREPPEL, Makrem Jerou , Hatem HARAKET, Mehdi Ighirri,  Gregory MARTIN

En bas : François BERTHIER (Entraîneur)   Johann TSCHIRRET , Julien Willmann , Sébastien Gallotte ,  Victor BOILLAUD , Bertrand PABST (Entraîneur adjoint), Sébastien Echinard

06 septembre 2005

L'équipe du SCS, saison 2005/2006 et ses joueurs

handball

Debout de G à D : Nicolas GIRARDIN (N°24) - Francis FRANCK (N°1) - Issam Tej (N°6) -Marian TALLO (N°3) - Nicola MALASEVIC (N°14) - Gregory MARTIN (N°2)Christian OMEYER (N°8) – Raphael NESTOR (N°5) - Damien WAEGHE (N°4) Michael Robin (N°1)  - Nicolas Balmy (N°16) - François BERTHIER (Entraîneur)  

Assis de G à DBastien ARNAUD (N°10) - Julien WILLMANN (N°15) - Josselin HAAS (N°18) -  Arnaud FREPPEL (N°11) – Medhi IGHIRRI (9) - Baptiste BUTTO (N°57) – Johann TSCHIRRET (N°31) - Sébastien Gallotte (N°13) - – Victor BOILLAUD (N°21)

02 septembre 2005

WAEGHE Damien

Violet pendant 2 saisons de 2005 à 2007

Damien waegheNationalité:

20px-Flag_of_France_svg

France

Né le: 11/11/1984
à : Strasbourg
A: 

Taille: 198 cm
Poids: 79kg

Poste: Arrière droit
Numéro: 14

Sélections en équipe nationale:
Française : ??,  1er match le 22 mars 2009 contre le Portugal

Palmarès : ?

Nbre de matchs joué en violet*: 52 matchs
Nbres de buts marqués: 119*
Moyenne par match: 2.29
* hors matchs coupe de france et de la Ligue

Actuellement à    : Drapeau : France Nimes                 (LNH)

Saison 2014/2015: Drapeau : France Nîmes       (8ème LNH)
Saison 2013/2014: Drapeau : France Nîmes       (12ème LNH)
Saison 2012/2013: Drapeau : France Tremblay   (12ème LNH)
Saison 2011/2012: Drapeau : France Tremblay   (10ème LNH)
Saison 2010/2011:
   De jan à juin 11: Drapeau : France Tremblay   ( 7ème  LNH)
  Sept 10 à dec 10: Drapeau : France Créteil                  (D2)
Saison 2009/2010: Drapeau : France Créteil      (14ème LNH)  Relegué  
Saison 2008/2009: Drapeau : France Créteil      ( 7ème  LNH)
Saison 2007/2008: Drapeau : France Pontault Combault (13ème LNH) Relegué  
Saison 2006/2007: Drapeau : France Sélestat   (11ème D1)
Saison 2005/2006: Drapeau : France Sélestat   (12ème D1) 
Saison 2004/2005: Drapeau : France Robertsau (16ème D2) Relegué
Saison 2003/2004: Drapeau : France Robertsau (11ème D2)
Saison 2002/2003: Drapeau : France Robertsau ( 6ème D2)
Débute le Hand en 1994 à l'ASPTT Strasbourg

Le violet il a fièrement porté, violet il restera !

Merci Damien